Ouvrir le menu principal

Gare de Noyal - Acigné

gare française

Noyal - Acigné
Image illustrative de l’article Gare de Noyal - Acigné
Voies et quais de la gare vers Vitré.
Localisation
Pays France
Commune Noyal-sur-Vilaine
Adresse 1, rue de la Gare
35530 Noyal-sur-Vilaine
Coordonnées géographiques 48° 07′ 08″ nord, 1° 31′ 42″ ouest
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Bretagne
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Montparnasse - Brest
Voies 2
Quais 2
Transit annuel 145 166 voyageurs (2015)
Altitude 47 m
Historique
Mise en service 1er mai 1857
Correspondances
Cars Voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

(Voir situation sur carte : Ille-et-Vilaine)
Noyal - Acigné

La gare de Noyal - Acigné est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, située sur le territoire de la commune de Noyal-sur-Vilaine, à proximité d'Acigné, dans le département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne.

La station est mise en service en 1857 par la compagnie des chemins de fer de l'Ouest. C'est aujourd'hui une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains express régionaux du réseau TER Bretagne, circulant entre Rennes et Vitré. À une dizaine de kilomètres à l'est de Rennes, elle permet d'atteindre la gare de Rennes en dix minutes.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 47 m d'altitude, la gare de Noyal - Acigné est située au point kilométrique (PK) 362,166 de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, entre les gares de Servon et Cesson-Sévigné.

HistoireModifier

 
Carte postale ancienne de l'avenue de la gare à Noyal-sur-Vilaine avec au deuxième plan le bâtiment voyageurs de la gare de Noyal-Acigné et plus loin le bourg d'Acigné.

En 1856[1], c'est l'une des deux stations, avec Châteaubourg, prévues entre celles de Vitré et Rennes. Dénommée Noyal[2], elle est mise en service par la compagnie des chemins de fer de l'Ouest lors de l'ouverture du tronçon entre Vitré et Rennes le 1er mai 1857[3]. À la demande[4] de la commune d'Acigné qui a plus d'habitants utilisant la gare que sa voisine de Noyal-sur-Vilaine, la gare située entre les deux bourgs est renommée Noyal-Acigné le 12 janvier 1858[2]. Afin d'améliorer l'accès peu pratique à la gare, la commune de Noyal demande la création d'une nouvelle voie permettant un accès direct depuis le bourg, ce qui est fait en créant le boulevard de la Gare inauguré en 1895, actuellement Boulevard Barbot[2].

Le 10 juillet 1943[5], la résistance provoque le déraillement d'un train de permissionnaires allemands et d'un train de marchandise ; les victimes sont nombreuses puisqu'il y aurait eu environ 200 morts et 300 blessés[6].

Au début des années 2000, l'ancien bâtiment voyageurs, fermé depuis quelques années et qui a perdu[2] le fronton qui surmontait la porte, est réhabilité par la commune pour abriter l'association Le petit TNB (théâtre Noyal-Brecé). En 2009[7], des travaux d'amélioration de la halte concernent le changement des abris de quais et du mobilier. Dans le cadre du renforcement des dessertes de la ligne, la halte bénéficie de plus de dix arrêts supplémentaires.

En 2015, selon les estimations de la SNCF, la fréquentation annuelle de la gare est de 145 166 voyageurs[8].

Il est prévu d'augmenter la fréquence de passage, tout du moins la proportion de TER s'arrêtant à cette gare à la suite de la mise en service de la LGV Bretagne-Pays de la Loire, en .

Services voyageursModifier

AccueilModifier

 
Automate pour les billets KorriGo.

Halte[9] SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre disposant de panneaux d'informations et d'abris de quais. Elle est équipée d'automates pour la validation des titres de transports sur les cartes à puce Korrigo.

DesserteModifier

Noyal - Acigné est desservie par des trains TER Bretagne qui circulent entre les gares de Rennes et Vitré. Il y a quotidiennement une vingtaine de trains dans chaque sens. Il est prévu d'augmenter la desserte - certains trains passent actuellement sans s'arrêter - quand la ligne à grande vitesse Rennes - Le Mans sera mise en service.

IntermodalitéModifier

La gare est desservie par la ligne 14 du réseau Illenoo. Un parking pour les véhicules y est aménagé face à l'ancien bâtiment voyageurs et son extension été aménagée en 2011 sur une ancienne emprise SNCF. Il existe également un abri pour les vélos.

Notes et référencesModifier

  1. Site Gallica, Département d'Ille-et-Vilaine : rapport du préfet et procès-verbal des délibérations du conseil général, Le Mans, 1857 lire en ligne (consulté le 2 mars 2011).
  2. a b c et d Site Glad, Le portail des patrimoines de Bretagne : Gare de Noyal-Acigné, rédaction 2004 lire en ligne (consulté le 14 juin 2011).
  3. Jean Falaize, Henri Girod-Eymery, À travers les chemins de fer: de l'origine à nos jours, Denoël, 1948, p. 388 lire en ligne (consulté le 3 mars 2011).
  4. Site Acigné Autrefois, Histoire à Acigné : Le progrès lire en ligne (consulté le 7 avril 2011).
  5. Marcel Baudot, Libération de la Bretagne, Hachette, 1973, p. 69 extrait en ligne (consulté le 7 avril 2011).
  6. Charles Tillon, Les F.T.P.: soldats sans uniforme, éditions Ouest-France, 1991 (ISBN 9782737309410), p. 139 extrait en ligne (consulté le 7 avril 2011).
  7. Ville de Noyal-sur-Vilaine, Bulletin no 75, Noyal, septembre 2009
  8. « Fréquentation en gares – Noyal Acigne », sur SNCF Open Data, traitement du (onglet informations) (consulté le 2 août 2017).
  9. Site SNCF TER Bretagne, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Halte ferroviaire de Noyal - Acigné lire en ligne (consulté le 2 mars 2011)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier



Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Rennes Cesson-Sévigné TER Bretagne Servon Vitré