Gare de Naninne

gare ferroviaire belge

La gare de Naninne est une ancienne gare ferroviaire belge de la ligne 162, de Namur à Sterpenich (frontière du Luxembourg), située à Naninne sur le territoire de la ville de Namur, dans la province de Namur en Région wallonne.

Naninne
Image illustrative de l’article Gare de Naninne
Ancien bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Namur
Section Naninne
Adresse 124, rue de la gare
5100 Naninne
Coordonnées géographiques 50° 25′ 11″ nord, 4° 55′ 47″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Code UIC 88649640
Service Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 162, Namur - Sterpenich
Voies 2
Quais 2
Altitude 190,71 m
Géolocalisation sur la carte : province de Namur
(Voir situation sur carte : province de Namur)
Naninne
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Naninne

C'est aujourd'hui une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

Situation ferroviaireModifier

 
L'intérieur de la gare avec les voies, quais et l'ancien bâtiment voyageurs.

Établie à 191 m d'altitude, la gare de Naninne est située au point kilométrique (PK) 7,80 de la ligne 162, de Namur à Sterpenich (frontière du Luxembourg), entre les gares de Dave-Saint-Martin et Sart-Bernard[1].

HistoireModifier

La ligne de Namur à la frontière du Luxembourg est mise en service par sections en 1858. La Grande compagnie du Luxembourg ouvre au service la section de Namur à Ciney, qui passe à Naninne, le 15 mai 1858[2]. Dès cette date, la GCL met une gare à disposition des habitants de Naninne[3],[4].

La première gare était un petit bâtiment néoclassique de trois travées situé de l’autre côté des voies[5] qui n’a pas immédiatement été démoli et a peut-être été utilisé comme annexe de la nouvelle gare.

Vers 1890[6], le premier bâtiment de la gare est remplacé par une gare standard de plan type 1881[7] munie

  • d’une aile de trois travées servant de salle d’attente à droite du corps central ;
  • d'un corps central qui accueille quant à lui le guichet, le bureau et le domicile du chef de gare ;
  • d’une aile à toit plat servant de cuisine, buanderie et toilette au chef de gare et abritant la lampisterie et les toilettes des voyageurs.

Ce type de gare était très répandu et fut construit à 84 exemplaires dans toute la Belgique[7]. Il y avait aussi en face de la gare un grand abri de quai en briques, largement vitré, qui a désormais disparu tout comme la marquise de la gare[5].

Plus tard, la gare a reçu des agrandissements pour abriter des installations techniques. Son guichet est désormais fermé aux voyageurs. Le bâtiment a été épargné par les travaux récents.

Pour supprimer le passage à niveau au nord de la gare, dans le cadre de la modernisation des lignes 161 et 162 destinée à réduire les temps de parcours[8], Infrabel a procédé vers 2017 à la construction d’un pont revêtu de briques au sud de la gare et d’une déviation routière le long des quais[9],[10]. À cette occasion, les quais ont été surhaussés et rallongés. Ce pont est muni d’escaliers qui descendent directement sur les nouveaux quais[11] et un couloir sous voies a été creusé près de l’ancien passage à niveau[12]. Ces travaux ont également impliqué la suppression d’autres passages à niveau sur la ligne ainsi que la rectification du tracé de certaines courbes.

Service voyageursModifier

AccueilModifier

Halte de la SNCB[13], c'est un point d'arrêt non gardé (PANG)[14]. Elle dispose de deux quais avec abris.

DessertesModifier

Naninne est desservie, toutes les heures en semaine et toutes les deux heures le week-end, par des trains L qui assurent des missions entre Namur et Ciney[15]. Cette desserte régulière est renforcée en semaine par des trains supplémentaires : un train L de Rochefort-Jemelle à Namur et un train P Namur - Ciney (le matin) ; ainsi que deux trains P aller-retour sur ce même parcours, l’après-midi[15].

IntermodalitéModifier

Un parc pour les vélos et des places de parking pour les véhicules sont aménagés[14].

Notes et référencesModifier

  1. « Carte technique du réseau », sur Infrabel, (consulté le ).
  2. « Ligne 162 : Namur - Frontière luxembourgeoise », sur belrail.be (consulté le ).
  3. « ST/H/PA - Naninne », sur spoorweggeschiedenis.quartam.on-rev.com, (consulté le ).
  4. Augustin Joseph Du Pays, Itinéraire descriptif, historique, artistique et industriel de la Belgique, Libr. de L. Hachette et Cie., 1863. p. 309 lire en ligne (consulté le 12 mai 2011).
  5. a et b « Naninne - cartes postales de Naninne », sur naninne.chez.com (consulté le ).
  6. « Gare de Naninne | Railstation », sur www.railstation.be (consulté le ).
  7. a et b Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 74-80.
  8. « Un milliard de travaux sur le rail pour gagner 20 minutes entre Bruxelles et Luxembourg », RTBF Info, (consulté le ).
  9. « Nannine - rue de la Gare », sur Infrabel, (consulté le ).
  10. « Suppression du passage à niveau de la rue de la Gare à Naninne », sur Infrabel (consulté le ).
  11. « Nouvelles infrastructures à Naninne », sur Infrabel, (consulté le ).
  12. « Naninne: nouveau pont pour les voitures », La Meuse, Édition digitale de Namur, (consulté le ).
  13. « SNCB - Naninne », sur www.belgianrail.be (consulté le ).
  14. a et b Association des clients des transports publics (ACTP), Ligne 162 Namur-Arlon, enquête avril à novembre 2008, Naninne, pp. 86-87 document pdf (consulté le 13 mai 2011).
  15. a et b « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Ciney Sart-Bernard L Dave-Saint-Martin Namur
Rochefort-Jemelle Sart-Bernard L
(en semaine)
Dave-Saint-Martin Namur
Ciney Sart-Bernard P
(en semaine)
Dave-Saint-Martin Namur