Gare de Laeken

gare ferroviaire belge

Laeken
Image illustrative de l’article Gare de Laeken
L'intérieur de la gare vers 1900.
Localisation
Pays Belgique
Commune ville de Bruxelles
Quartier Laeken
Adresse Place du parvis Notre-Dame
B-1020 Laeken
Coordonnées géographiques 50° 52′ 39″ nord, 4° 21′ 17″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB-Holding
Services fermée
Caractéristiques
Ligne(s) ligne 50, de Bruxelles à Gand
28, Bruxelles-Midi à Schaerbeek
Voies 3
Quais 2 (fermés)
Altitude 26 m
Historique
Mise en service (halte)
Fermeture
Architecte A. de Paepe
Protection
(façades et toitures)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Laeken
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Laeken

La gare de Laeken (en néerlandais station Laken) est une gare ferroviaire belge fermée de la ligne 50, de Bruxelles à Gand, située à Laeken, dans le quartier Ville de Bruxelles, en région de Bruxelles-Capitale.

Une halte est mise en service en 1872 et le bâtiment voyageurs, dont les façades et toitures sont classées en 1996, est ouvert en 1880. Fermé avec la gare en 1982, ce bâtiment dont l'intérieur a été restauré et réaménagé en 2006 est devenu une Maison de la Création, annexe du Centre Culturel Bruxelles Nord. Il est loué par la ville de Bruxelles depuis 2004.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 26 mètres d'altitude, la gare fermée de Laeken est située au point kilométrique (PK) 2,40 de la ligne 50, de Bruxelles à Gand, entre les gares ouvertes de Bruxelles-Nord et de Bockstael. Gare de bifurcation, elle est également située sur la ligne 28, de Bruxelles-Midi à Schaerbeek, avant l'ancienne gare royale située dans le parc de Laeken.

HistoireModifier

La ligne de Bruxelles à Gand, exploitée dans son intégralité en 1856, traverse alors sans arrêt la commune de Laeken. Une halte, ouverte uniquement au service voyageurs, est mise en service le [1]. Elle dispose d'un bâtiment provisoire en bois, donnant sur la rue de la Reine[2].

En 1880, on construit un important bâtiment, du à l'ingénieur A. de Paepe, de style néo-Renaissance disposant d'une galerie pour traverser les voies et une verrière pour protéger les voyageurs. Cet ensemble bénéficie des avancées technologiques de l'époque, avec notamment l'utilisation de l'acier et du verre. Le bâtiment voyageurs donne sur un parc lui-même ouvert sur le parvis Notre-Dame, à proximité de Église Notre-Dame de Laeken et face à l'une des entrées du Domaine royal[3].

Des réaménagements intérieurs sont réalisés en 1936. Lors de la Seconde Guerre mondiale elle subit des bombardements qui détruisent notamment la verrière et la galerie de la passerelle. Après guerre une nouvelle passerelle en béton et brique est édifiée, selon des plans de 1954, pour permettre l'accès aux quais[3].

La gare est fermée le après l'ouverture de la ligne 1A du métro de Bruxelles. Elle est remplacée par le nouvel arrêt de Bockstael qui offre l'avantage d'être mixte entre le train et le métro et donne accès à plusieurs lignes de tram[4].

Service des voyageursModifier

Gare fermée, réaffectée en centre socio culturel, située sur une ligne en service.

Patrimoine ferroviaireModifier

Le gouvernement de la région de Bruxelles-Capitale, classe par l'arrêté du « les façades et les toitures de la gare de Laeken »[3].

En 2004, la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) loue à la municipalité de la ville de Bruxelles l'ancien bâtiment voyageurs avec un bail emphytéotique de 27 ans[3]. Puis en 2008-2011 des aménagements intérieur provisoires sont réalisés pour permettre une réaffectation en « Centre culturel Bruxelles Nord - Maison de la Création ». La passerelle en béton, de 1954, est détruite en 2014 et un projet de restauration de l'ensemble est conçu en 2015 afin de permettre une optimisation de l'accueil d'un centre socio-culturel avec café et mise à disposition de locaux pour des associations[3],[5].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

EnvironnementModifier

Le parc attenant à la gare est inauguré le en tant que parc Annie Cordy[6].

Notes et référencesModifier

  1. Région de Bruxelles-Capitale (Belgium), Art et architecture publics, éditions Mardaga, , 175 p. (ISBN 9782870097090, lire en ligne), « La ligne vers Gand », p. 126.
  2. « Ancienne gare de Laeken – Maison de la Création », sur http://cara.ulb.ac.be, (consulté le 11 novembre 2019).
  3. a b c d et e « Ancienne gare de Laeken - Rue du champ de l'Église - Parvis Notre-Dame », sur Région de Bruxelles-Capitale Inventaire du patrimoine architectural, 2016-2017 (consulté le 11 novembre 2019).
  4. (nl) « Terug naar index L : Laken/Laeken », sur http://spoorweggeschiedenis.quartam.on-rev.com/, 2011-2019 (consulté le 11 novembre 2019).
  5. (en) « Station of Laken », sur https://b-architecten.be, (consulté le 11 novembre 2019).
  6. Inauguration du parc et de la fresque Annie Cordy.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier