Garde palatine

Garde palatine.

La Garde palatine (Guardia Palatina d'Onore) est une ancienne unité militaire de la Cité du Vatican.

La Garde palatine naquit en 1850 sous le pontificat de Pie IX de la fusion de deux unités des États pontificaux. Le corps était formé d'une unité d'infanterie et participait à la surveillance de Rome. Elle prit part à différentes batailles, dont la défense de Rome contre les soldats du Piémont.

Après 1870 et le Risorgimento, la Garde fut confinée au Vatican, où elle assurait un service d'antichambre, de garde et de parade. On pouvait encore la voir quand le pape se trouvait place Saint-Pierre, ou lorsqu'un chef d'État se rendait au Vatican. Elle exécutait notamment les hymnes nationaux à cette occasion.

Les membres de ce corps étaient des volontaires qui n'étaient pas soldés, mais qui recevaient des indemnités pour remplacer ou réparer leur uniforme.

Hommes de troupes et officiers portaient une tunique bleue et un képi à plumet.

La garde palatine cesse d'exister le 14 septembre 1970 avec la lettre de Paul VI portant suppression de tous les corps militaires du Vatican, à l'exception de la Garde suisse pontificale.

Voir aussiModifier