Gano Forum

parti politique

Gano Forum
Présentation
Président Dr Kamal Hossain
Fondation 1992
Siège Eden Complex, 2/1-A, Arambagh, Dacca-1000
Secrétaire général Dr. Reza Kibria
Idéologie Sécularisme
Site web http://www.gonoforum.org
Représentation
Jatiya Sangsad
2  /  350

Gano Forum, littéralement Forum du peuple, est un parti politique du Bangladesh. Il est né d'une scission de la Ligue Awami et de la fusion de groupes de la société civile en 1992. Le parti est dirigé par l'un de ses fondateurs, le Dr Kamal Hossain, avocat constitutionnel et juriste international.

MembresModifier

L'ancien ministre des finances bangladais Abul Maal Abdul Muhith (en) a été secrétaire général du parti puis[1], après la mort de Saifuddin Ahmed Manik (en) en 2008[2], Mostafa Mohsin Montu (en)[3]. Depuis, le Dr Reza Kibria occupe le poste de secrétaire général[4].

Des politiciens chevronnés, anciens membres du Parlement, tels que l'avocat Zahirul Islam et Mofizul Islam Khan Kamal (en) font partie du Gano Forum. Kamal est le président exécutif du parti. Amsaa Amin, Abu Sayeed, A. H. M. Khalequzzaman, Shubrata Chowdhury, Mostafa Mohsin Montu (en), Sultan Mohammad Mansur Ahmed (en) et Reza Kibria sont les candidats du Gano Forum issus du Jatiya Oikya Front aux élections générales bangladaises de 2018[5].

HistoireModifier

Le parti a été fondé le par Kamal Hossain, qui en est également le président depuis cette date[6],[7]. Avant 1992, Hossain avait été un partisan de la Ligue Awami et avait joué un rôle non négligeable au cours des deux premières décennies suivant l'indépendance du Bangladesh. Il avait participé à l'élaboration de la constitution bangladaise, puis avait été ministre dans le premier gouvernement du Bangladesh indépendant sous Sheikh Mujibur Rahman, et avait été le principal candidat de la Ligue Awami lors des élections présidentielles de 1981 (en)[8]. Les critiques ultérieures ont cependant reproché à Hossein de devoir toutes ses positions politiques exclusivement à sa relation étroite avec Mujibur Rahman[9].

En 1992, après la défaite de la Ligue Awami aux élections législatives (en), des luttes de leadership internes au parti ont eu lieu et Hossein a rompu avec la dirigeante du parti, Sheikh Hasina. Il a quitté la Ligue Awami avec quelques autres personnes et a fondé son propre parti, le Gano Forum. Lors de sa création, le nouveau parti a proclamé comme objectif l'établissement d'une société juste et démocratique au Bangladesh ainsi que le développement économique du pays[6]. Depuis lors, le parti a été un vecteur essentiel des ambitions politiques de Hossain. Au cours des 20 années qui se sont écoulées entre 1992 et 2012, seules quatre réunions du parti ont eu lieu, au cours desquelles Kamal Hossain a été confirmé à la tête du parti[10].

Au cours des deux décennies qui ont suivi sa création, Gano Forum n'a jamais obtenu de mandat lors des élections législatives. De 2001 à 2006, le parti s'est allié à la Ligue Awami. Cette alliance a toutefois été rompue avant les élections législatives de 2008[9]. Lors de ces élections, Gano Forum a participé à une alliance de petits partis, le Jukto Front, mais n'a remporté aucune circonscription[11]. Il n'a pas non plus été représenté au Parlement après les élections législatives de 2014[12].

En prévision des élections législatives de 2018, le , le Jatiya Oikya Front (Front national uni), une alliance électorale composée du Parti nationaliste (BNP) et de trois petits partis, dont le Gano Forum, s'est formé[13]. Le BNP a accepté de soutenir les candidats respectifs de GF dans six circonscriptions[14]. Dans l'une d'entre elles (Maulvibazar-2), GF a battu de justesse le candidat de Bikalpa Dhara Bangladesh. De plus, GF a remporté la circonscription de Sylhet-2, où la candidate du BNP n'avait pas été autorisée par la commission électorale[15].

Après une longue hésitation, les deux députés élus ont déclaré qu'ils prêteraient serment le et qu'ils occuperaient leurs sièges au nouveau parlement[16].

RéférencesModifier

(en)/(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Gano Forum » (voir la liste des auteurs) et de la page de Wikipédia en allemand intitulée « Gano Forum » (voir la liste des auteurs).

  1. (en-US) « New leadership comes to the public forum! » (consulté le )
  2. (en) « Saifuddin Ahmed Manik dies at 69 », sur bdnews24.com (consulté le )
  3. (en) « Dr Kamal axes Subrata, Montu from Gono Forum », sur bdnews24.com (consulté le )
  4. (bn) BanglaNews24.com, « Reza Kibria made General Secretary of Gono Forum », sur banglanews24.com, (consulté le )
  5. (en) « Final Seat-Sharing: BNP keeps 238, allies get 60 », sur The Daily Star, (consulté le )
  6. a et b (en) Farugue Ahmed, Bengal Politics in Britain : logic, dynamics and disharmony, CreateSpace Independent Publishing Platform, (ISBN 978-0-557-61516-2, 0-557-61516-X et 978-1-4802-0794-3, OCLC 899552363, lire en ligne), chap. 8 (« Politics of Disintegration: Gonoforum »), p. 223
  7. (en-US) « History – Gono Forum » (consulté le )
  8. (en) « Justice Manik labels Dr Kamal Hossain as a Pakistan collaborator », sur bdnews24.com (consulté le )
  9. a et b (en) Shah Ali Farhad, « The not so conscientious Dr. Kamal Hossain », sur Bangla Tribune, (consulté le )
  10. (en) « Dr Kamal: Gono Forum working for democracy, peoples' rights », sur Dhaka Tribune, (consulté le )
  11. (en) « STATEMENT OF THE NDI ELECTION OBSERVER DELEGATION TO BANGLADESH’S 2008 PARLIAMENTARY ELECTIONS », sur National Democratic Institue, Dacca, (consulté le )
  12. (en) « IPU PARLINE database: BANGLADESH (Jatiya Sangsad), Last elections », sur archive.ipu.org (consulté le )
  13. (en) « Jatiya Oikya Front: BNP and Dr Kamal chalk out shared political goals », sur Dhaka Tribune, (consulté le )
  14. (en) « BNP to share six seats with Gono Forum », sur New Age | The Most Popular Outspoken English Daily in Bangladesh (consulté le )
  15. (en) Atik Rahman Faysal, « BNP still confused, JP relaxed in Sylhet-2 seat », sur bdnews24.com (consulté le )
  16. (en) « Two Gono Forum MPs-elect to take oath on Mar 7 », sur Dhaka Tribune, (consulté le )