Ouvrir le menu principal

Gagner la guerre

livre de Jean-Philippe Jaworski

Gagner la guerre
Auteur Jean-Philippe Jaworski
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Fantasy
Éditeur Les Moutons électriques
Collection Bibliothèque voltaïque
Date de parution
Type de média Livre papier
Couverture Arnaud Cremet
Nombre de pages 684
ISBN 978-2-915793-64-2

Gagner la guerre est un roman de fantasy écrit par Jean-Philippe Jaworski et publié en 2009[1]. Ce livre se déroule dans le Vieux Royaume, un univers de fantasy où la magie est présente et puissante, et qui puise largement son inspiration dans le roman de cape et d'épée et le roman historique (Renaissance italienne). On y retrouve le personnage de Benvenuto Gesufal, déjà présent dans le recueil de nouvelles Janua Vera[1].

RésuméModifier

Benvenuto Gesufal est un spadassin efficace et sans scrupule au service du Podestat Léonide Ducatore, à la tête de la République de Ciudalia. Durant la guerre contre le royaume de Ressine, après une victoire navale décisive, il est chargé d'assassiner celui qui a permis de remporter la bataille, potentiel rival de Ducatore, et de mener des tractations secrètes avec le souverain de Ressine, le Shah, pour mettre fin aux massacres et signer un traité avantageux pour le Podestat. Avant de le restituer, afin que son alibi soit crédible, les hommes du Shah le passent à tabac, le laissant en piteux état.

Le retour à la capitale Ciudalia se passe tout d'abord comme prévu, et il est accueilli comme il convient à un ancien prisonnier de Ressine, seul survivant de son convoi. Mais son tempérament, et les manigances et les tractations entre les diverses familles qui se disputent le pouvoir au palais curial amènent à des révélations sur le véritable rôle de l'assassin. Don Benvenuto est obligé de s'enfuir en pleine assemblée pour éviter d'être condamné pour trahison. Sur ordre de Ducatore, il cherche l'exil dans une contrée éloignée, Bourg-Preux, aidé en cela par le Sapientissime Sassanos, le mage attitré du Podestat, qui doit lui aussi s'éloigner de Ciudalia, quoi que pour d'autres raisons.

À Bourg-Preux, devant attendre le retour du mage, il fréquente quelques elfes et se fait un peu trop remarquer par les autorités. Ayant découvert la trahison d'un des membres de la maison Ducatore, il repart vers la République, après avoir traversé les montagnes de Vieufié et laissé quelques massacres derrières lui. Une fois revenu à Ciudalia, et ayant reconnu ses fautes auprès du Podestat, il est chargé de remplir une dernière mission, suicidaire, pour effacer ses erreurs aux yeux de son patron et lui permettre enfin de récolter les fruits d'années de manipulations : gagner la guerre !

ÉditionsModifier

Prix et récompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Jacques Baudou, « "Gagner la guerre. Récit du vieux royaume", de Jean-Philippe Jaworski : haute fantasy », Le Monde des livres,‎ (lire en ligne).