Ouvrir le menu principal

Gaetano Filangieri

écrivain italien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Filangieri.
Gaetano Filangieri
Gaetano filangieri.jpg
Gaetano Filangieri
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activités
Autres informations
Maître
Serafino Filangeri (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Gaetano Filangieri (né en 1753 à San Sebastiano al Vesuvio, dans la province de Naples en Campanie - mort en 1788 à Vico Equense) était un juriste et un philosophe italien du XVIIIe siècle, issu d'une famille noble et ancienne : la famille Filangieri.

Sommaire

BiographieModifier

Gaetano Filangieri fut d'abord destiné à l'état militaire, mais il préféra l'étude du droit et se distingua de bonne heure au barreau. Il occupa à partir de 1777 plusieurs emplois à la cour et fut appelé en 1787 au conseil suprême des finances. Une application trop assidue et des malheurs domestiques abrégèrent sa vie, et il mourut à l'âge de 36 ans, en 1788.

Filangieri s'est fait un nom européen[1] par l'ouvrage intitulé: Science de la législation[2], où il traite des règles générales de la législation et des moyens de perfectionner les lois existantes[3], 1780-1788, 7 vol. in-8.

L'ouvrage est malheureusement resté inachevé; dans ce qui en a paru, l'auteur expose les règles générales de la législation du droit pénal, puis il les applique à la politique, à l'économie sociale, à l'éducation, à l'instruction publique, à la religion.

Ce livre a été mis à l'Index librorum prohibitorum à Rome.

Il a été traduit par Jean-Antoine Gallois, 1786-1791, 7 vol. in-8, et annoté par Benjamin Constant[4], 1821, 6 volumes in-8.

Son fils est Carlo Filangieri, militaire italien.

BibliographieModifier

  • Gaetano Filangieri, La scienza della legislazione, éd. intégrale, Grimaldi & C.Napoli, 2003.
  • Bernardo Cozzolino, San Sebastiano al Vesuvio: Un itinerario storico artistico e un ricordo di Gaetano Filangieri, Edizioni Poseidon, Napoli 2006;
  • F.S. Salfi, Franco Crispini (ed.), "Introduzione" di Valentina Zaffino, Elogio di Filangieri, Cosenza, Pellegrini, 2012, (ISBN 978-88-8101-863-5)
  • G. Ruggiero, Gaetano Filangieri. Un uomo una famiglia un amore nella Napoli del '700, Guida Editore, Napoli 1999
  • Vincenzo Ferrone, La politique des Lumières. Constitutionnalisme, républicanisme, Droits de l’homme, le cas Filangieri, trad. Sylvie Pipari et Thierry Ménissier, Paris, L’Harmattan, 2009, 337 p., (ISBN 978-2-296-10879-0)

Notes et référencesModifier

  1. Alessandro Tuccillo, La frontière de la civilisation. Royaume de Naples et Méditerranée dans les écrits des illuministi méridionaux, Rives méditerranéennes 2014/3 (n° 49),
  2. Philippe Audegean, La critique des corps intermédiaires à Milan et à Naples, Revue Française d'Histoire des Idées Politiques 2012/1 (N° 35).
  3. (it) [1]Quei lumi accesi nel Mezzogiorno].
  4. Helena Rosenblatt, Commerce et religion dans le libéralisme de Benjamin Constant, Commentaire 2003/2 (Numéro 102).

Voir aussiModifier