Ouvrir le menu principal

Gabrielle Demange

économiste française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Demange.
Gabrielle Demange
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinction

Gabrielle Demange (XXe siècle-XXIe siècle) est une économiste française, directeur d'études à l'EHESS et professeure à l’École d'économie de Paris. Elle est lauréate de la médaille d'argent du CNRS en 2015, élue à l'Academia Europea en 2012 et à l'American Academy of Arts and Sciences en 2019.

BiographieModifier

Docteur en économie, ancien élève de l'École normale supérieure de jeunes filles en mathématiques (S1973)[1] et de l'ENSAE, son activité de recherche porte principalement sur la théorie des jeux et la finance théorique. Gabrielle Demange est connue pour ses contributions majeures aux modèles d'appariements, notamment avec David Gale[2]. Ces travaux lui ont valu d'être élue fellow de l'Econometric Society[3] en 1992.

Elle a également été l'un des premiers directeur de la formation doctorale APE[4], sur laquelle repose en partie l'École d'économie de Paris.

G. Demange analyse des questions concrètes d’économie par des outils mathématiques abstraits. Elle est ainsi parvenue à faire avancer les connaissances de domaines d’étude aussi variés que les sytèmes d'enchères, le partage de l’information sur le Web, la théorie du vote, la finance théorique ou l’économie industrielle. Ses travaux pionniers sur les méthodes d’appariement, menés en collaboration avec le mathématicien américain David Gale, lui ont valu d’être élue Fellow de la prestigieuse Econometric Society dès 1992. Les résultats qu’elle a obtenu à ce sujet ont par ailleurs été repris et adaptés par de nombreux acteurs de l’economic design, secteur d’activité en pleine expansion qui a notamment permis de développer des modèles d’enchères sur Internet. Ses travaux avec M. Balinski sont à la base d'une réforme électorale en Suisse visant à introduire plus de proportionalité dans la représentation des partis tout en respectant un minimum de représants par cantons. Motivée par les développements des outils de communication et d’échanges, ses travaux actuels analysent les comportements dans les situtations d'interactions, entre autres réseaux sociaux et réseaux entre institutions financières.

Thèses soutenues sous la direction de Gabrielle DemangeModifier

  • François Magnien, 1995, administrateur de l'Insee
  • Cécile Boyer [1], 2000
  • François Le Grand [2], 2007
  • Olivier Bos [3], 2009
  • Alexandre de Cornière [4], 2012
  • Jean-Edouard Colliard [5], 2012

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier