Gabriel René Paul

militaire américain

Gabriel René Paul (né le à Saint-Louis, Missouri, et mort le à Washington D.C.) est un brigadier-général de l'Union. Il est enterré dans le cimetière national d'Arlington, État de Virginie[1].

Gabriel René Paul
Biographie
Naissance
Décès
(à 73 ans)
Washington D.C.
Sépulture
Nationalité
Allégeance
Formation
Activité
Autres informations
Arme
 US Army (1834-66)
Conflit
Grade

Biographie modifier

Avant la guerre de Sécession modifier

Gabriel René Paul est diplômé de West Point en 1834 et est breveté second lieutenant dans le 7th U.S. Infantry[2],[note 1]. Il est promu second lieutenant le . Entre 1839 et 1842, il participe à la guerre contre les Séminoles en Floride. Il prend notamment par surprise un camp amérindien près de la baie de Tampa[3].

Il est promu premier lieutenant le , et capitaine le . Il participe à la guerre américano-mexicaine, est blessé à la bataille de Cerro Gordo et il est breveté commandant le pour bravoure et service méritant lors de la bataille de Chapultepec, au cours de laquelle il a dirigé un assaut qui a permis la capture d'un drapeau ennemi[2],[3].

En 1852, lors d'une expédition sur le Rio Grande au Texas, il participe à la capture d'une bande de desperados[3]. Le , à Spanish Fork dans l'Utah, il s'empare d'un camp d'indiens hostiles[3]. Il commande le fort Fillmore au Nouveau-Mexique ainsi que le fort Union[4].

Guerre de Sécession modifier

Gabriel René Paul est promu commandant dans le 8th Infantry le [2]. Il est alors inspecteur-général du département du Nouveau-Mexique jusqu'en , puis commande le district militaire du Sud[3]. Il est nommé colonel dans le 4th New Mexico le . Il participe à la bataille de Peralta. Il est promu lieutenant-colonel dans l'armée régulière le dans le 8th Infantry. Il quitte momentanément le service actif des volontaires le .

Son épouse défend sa cause pour qu'il soit nommé brigadier-général : dans les notes d'Abraham Lincoln, à la date du , on peut lire « Aujourd’hui, madame Paul a fait une requête et m'a exhorté pour la nomination de son mari en tant que brigadier-général. C'est une femme impertinente et qui me poursuivra jusqu'à ce que je le nomme[3],[5]. » Il est nommé brigadier-général des volontaires le , sa nomination expirant le .

Il commande une brigade de l'État de New York dans le I corps quand le précédent commandant de la brigade, Marsena Patrick, est nommé commandant de la prévôté de l'armée[6]. Néanmoins, il ne participe pas à la bataille de Fredericksburg en raison de sa présence à Washington[6]. Il est de nouveau nommé brigadier-général des volontaires le . Il participe, sans véritable action, à la bataille de Chancellorsville où les régiments qu'il commande font l'objet de tirs fratricides[6]. Lors de la bataille de Gettysburg, il commande la 1st brigade de la 2nd division, commandée par le général John Cleveland Robinson, du I corps du major général John Fulton Reynolds. Il repousse les assauts confédérés du général Ambrose Powell Hill lors de la défense désespérée à Seminary Ridge[7]. Il est alors blessé par une balle qui atteint la tempe droite et ressort par l'œil gauche, le rendant aveugle. Son sens de l'odorat et celui de l'ouïe sont eux aussi gravement atteints. Il ne recouvrera jamais la santé et sera déchargé de son commandement[2].

Il est promu colonel dans l'armée régulière le dans le 14th Infantry[2]. Il part en retraite le . Il est breveté brigadier-général le pour bravoure et service méritant lors de la bataille de Gettysburg[2].

Après la guerre modifier

Le , Gabriel René Paul a droit à une retraite de brigadier-général. Il quitte le service actif des volontaires le [2]. Par résolution exceptionnelle du Congrès, Gabriel René Paul perçoit une pension entière de brigadier-général[2].

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux William Scott Ketchum, Thomas Morris et Goode Bryan. Les deux premiers dans les rangs de l'Union (le deuxième dans la milice de l'Indiana), et le dernier dans l'armée confédérés.

Références modifier

  1. (en) « Gabriel René Paul », sur Find a Grave.
  2. a b c d e f g et h (en) Francis B. Heitman, Historical Register and Dictionary of the United States Army, from it's Organization, September 29, 1789, to March 2, 1903, Washington, Government Printed Office, (lire en ligne).
  3. a b c d e et f (en) « Gabriel Rene Paul », sur cimetière national d'Arlington (consulté le )
  4. (en) F. Stanley, The Civil War in New Mexico, Sunstone Press, , 508 p. (ISBN 978-0-86534-815-8, lire en ligne)
  5. (en) Terry L. Jones, Historical Dictionary of the Civil War, Scarecrow Press, , 1816 p. (ISBN 978-0-8108-7953-9, lire en ligne)
  6. a b et c (en) Larry Tagg, Generals of Gettysburg : The Leaders of America's Greatest Battle, Da Capo Press, , 384 p. (ISBN 978-0-7867-4394-0, lire en ligne)
  7. (en) Spencer C. Tucker, American Civil War: The Definitive Encyclopedia and Document Collection [6 volumes]: The Definitive Encyclopedia and Document Collection, ABC-CLIO, , 2777 p. (ISBN 978-1-85109-682-4, lire en ligne)

Liens externes modifier