Gabriel Bouscaren

militaire français

Gabriel Bouscaren
Naissance
Pointe-à-Pitre
Décès (à 48 ans)
Pointe-à-Pitre
Grade Commandant
Années de service 1849 – 1879
Conflits Conquête de l'Algérie par la France
Guerre de Crimée
Campagne d'Italie
Guerre franco-allemande de 1870
Distinctions Chevalier de la Légion d'honneur (1868)

Gabriel Théobald Bouscaren (né le et mort le à Pointe-à-Pitre) est un militaire français qui a participé à plusieurs conflits[1].

BiographieModifier

Militaire de carrière, le commandant Bouscaren a notamment participé à la conquête de l'Algérie dans l'Armée d'Afrique, aux côtés du général Bugeaud. Colonel et chef d'escadron de spahis, il affecte le port de tenues indigènes, même chez lui[2]. Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 28 décembre 1868[3]. Il a fini sa vie en Guadeloupe et est enterré au cimetière de Pointe-à-Pitre.

Sa tombe est devenue un lieu de culte magique populaire en Guadeloupe : elle est constamment fleurie, et le commandant est invoqué pour résoudre des problèmes personnels[4]. Un buste du commandant en marbre surmonte la stèle, mais en 1994, sa tête a été détachée et volée[5].

Les raisons de cette vénération sont inconnues, puisque sa biographie ne comporte apparemment aucun lien avec la sorcellerie.

Notes et référencesModifier

  1. Ville de Pointe-à-Pitre, « Biographie de Gabriel Bouscaren », sur http://www.ville-pointeapitre.fr (consulté le )
  2. Albéric Cahuet, L'Illustration, numéro spécial sur le centenaire de la conquête de l'Algérie, du 24 mai 1930, « La jeunesse de l'épopée d'Afrique »
  3. « Cote LH/335/68 », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. [vidéo]TV5 Monde, « Les mystères de la Guadeloupe - Bouscaren et les ensorcelés (2/6) », sur http://documentaire.tv5monde.com, (consulté le )
  5. Harry Mapolin, « La Toussaint, une fête qui rassemble les familles », sur http://www.guadeloupe.franceantilles.fr, (consulté le )

BibliographieModifier

  • Henriette Levillain, La Guadeloupe, 1875-1914 : Les soubresauts d'une société pluri-ethnique ou les ambiguïtés de l'assimilation, Paris, Éd. Autrement, , 241 p. (ISBN 2-86260-460-7, lire en ligne), p. 156 et suivantes (chapitre « Le commandant Bouscaren et les ensorcelés »)