Fusako Kodama

photographe japonaise

Fusako Kodama (児玉 房子, Kodama Fusako?, née en 1945) et morte le , est une photographe japonaise[1], lauréate du « prix annuel » de l'édition 1993 du prix de la Société de photographie du Japon.

Fusako Kodama
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
児玉房子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Née à Wakayama dans la préfecture de Wakayama en 1945, Kodama est diplômée de l'école de design de Kuwasawa en 1967[2],[3]. Puis elle travaille pour une société nommée « Le Mars » (ル・マルス?)[3].

En 1990 Grafication, un magazine de relations publiques de Fuji Xerox, publie une série de clichés de Kodama plus tard réunis dans son premier album, Criteria. Avec sa représentation de centrales nucléaires et d'autres scènes de la technologie de pointe, ce livre est largement reconnu comme un document remarquable[2].

Suivent des représentations de la vie des rues dans la métropole dans l'album Tokyo Kinetic et différentes expositions[2]. En 1993, Kodama remporte le prix annuel de la Société photographique du Japon[4]. Du mois d' au mois de , le magazine Asahi Camera publie une de ses séries, Tokyo Cruising[2].

ExpositionsModifier

Expositions soloModifier

  • Kuraiteria (クライテリア?) / Criteria[5].
  • Tōkyō Kinetikku (東京キネティック?). Ginza Salon Nikon, 1992[2].
  • Tokyo Photographs[5].
  • Hanazakari no koro : Machi no hitobito (花ざかりの頃・街の人々?)[5].
  • Tōkyō kōgai (東京郊外?). Gallery Art Graph, 1997[2].
  • Kibō no genzai (「希望」の現在?). Salon Nikon d'Osaka, [5].

Expositions de groupeModifier

CollectionsModifier

Le musée métropolitain de photographie de Tokyo possède vingt tirages de Kodama de Tokyo et de la baie de Tokyo, datant de 1970 à 1977[6].

Albums de KodamaModifier

  • Kuraiteria : Kodama Fusako shashinshū (クライテリア 児玉房子写真集?) / Criteria. Tokyo: IPC, 1990. (ISBN 4871988295). Photographies en couleur, légendes et textes en japonais et anglais. Japan as a high-tech society. (Onze des photographies représentent la Centrale nucléaire de Fukushima no 2.)
  • Sennen-go niwa: Tōkyō : Kodama Fusako shashinshū (千年後には・東京 児玉房子写真集?) / Tokyo Kinetic. Tokyo : Gendai Shokan, 1992. (ISBN 4768477194). Vues en noir et blanc de Tokyo; texte uniquement en japonais.

VidéoModifier

En compagnie de Miho Akioka, Miyako Ishiuchi, Yuri Nagahara, Hiroko Matsuo et Michiko Matsumoto, Kodama intervient dans la vidéo 6 works and 6 artists[7].

Notes et référencesModifier

  1. (ja) Musée métropolitain de photographie de Tokyo, éditeur. 328 Outstanding Japanese Photographers (『日本写真家事典』, Nihon shashinka jiten?). Kyoto: Tankōsha, 2000. (ISBN 4-473-01750-8)
  2. a b c d e et f Michiko Kasahara (笠原美智子?)), Kodama Fusako dans Nihon shashinka jiten (日本写真家事典?) / 328 Outstanding Japanese Photographers (Kyoto: Tankōsha, 2000; (ISBN 4-473-01750-8)), p. 133.
  3. a et b Ryūichi Kaneko, Shinzō Shimao et Hiroshi Nagai, Independent Photographers in Japan, 1976-83 (Tokyo : Tōkyō Shoseki, 1989; (ISBN 4-487-75226-4), p. 22. (ja) (Bien que le titre de l'album est en anglais, le texte du livre est uniquement en japonais.)
  4. Liste des vainqueurs du prix, the Photographic Society of Japan. (ja) consulté le 12 mars 2013.
  5. a b c d e et f Exhibition notice for Kibō no genzai, Nikon. (ja) consulté le 12 mars 2013.
  6. (ja) Search results, musée métropolitain de photographie de Tokyo. Consulté le 12 mars 2013.
  7. Notice about the video, the Third Gallery Aya. Consulté le 12 mars 2013.

Liens externesModifier