Fruticicola fruticum

espèce de gastéropodes

Hélice cerise

Fruticicola fruticum
Description de cette image, également commentée ci-après
Hélice cerise
Classification selon Catalogue of Life
Règne Animalia
Embranchement Mollusca
Classe Gastropoda
Ordre Stylommatophora
Sous-ordre Helicina
Infra-ordre Helicoidei
Super-famille Helicoidea
Famille Bradybaenidae
Genre Fruticicola

Espèce

Fruticicola fruticum
(O. F. Müller, 1774)[1]

Synonymes

  • Bradybaena fruticum (O. F. Müller, 1774)[2]
  • Helix fruticum O.F. Müller, 1774[3] [2]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Fruticicola fruticum, l'Hélice cerise, est une espèce de petits escargots de la famille des Bradybaenidae, présents dans le centre et l'est de l'Europe et en Asie.

Dénomination et synonymesModifier

Cette espèce est appelée Hélice cerise en français[4]. En allemand, elle est dénommée "Genabelte Strauchschnecke", "l’escargot des buissons à ombilic" ; et en néerlandais "Gewone struikslak", "escargot  des buissons commun"[5].

Synonymes: initialement décrite comme Helix fruticum O.F. Muller 1774, elle a aussi été rangée dans les genres Eulota et Bradybaena, avant de devenir l’espèce type du genre Fruticicola.

DistributionModifier

Fruticicola fruticum est globalement centre- et est-européenne, répandue de la moitié est de la France à la Crimée et au Caucase, et vers le nord jusqu’au sud de la Scandinavie[6]. Elle est absente des îles Britanniques et de l’ouest de la France comme du sud de l'Europe. C’est le seul représentant de la famille des Bradybaenidae (et donc du genre Fruticicola) dans cette zone. Dans la liste rouge de l’UICN, elle est classée dans la catégorie LC, c’est-à-dire non menacée[7].

DescriptionModifier

Sa taille est assez variable, de 10 à 19 mm de large et 13 à 23 mm de hauteur. La coquille est globuleuse à faiblement déprimée, à 5 à 6 tour et demi, avec un ombilic, de couleur blanche à vert-jaune, avec parfois une bande sombre peu marquée à la périphérie[8].

Espèces semblablesModifier

Elle ressemble à Euomphalia strigella, dont le péristome est réfléchi et épaissi et l’ombilic plus large (1/4 du diamètre de la coquille), à Monacha cantiana, dont l’ombilic est plus petit, et à Cepaea hortensis, plus globuleuse, et dont l’ombilic est complètement obturé par le péristome[8].

Croissance et reproductionModifier

La maturité sexuelle est atteinte vers 13 à 14 mois, alors que la taille adulte est atteinte entre 15 et 22 mois. Les œufs ne sont pondus qu’à partir de la 3e année. La période de ponte est de 2 à 4 mois, entre mars et juin. 10 à 70 œufs sont pondus dans un petit trou dans le sol. Ils mesurent 2,5 à 3 mm, sont blancs et ronds. Leur développement dépend de la température et peut durer de 26 à 50 jours. En captivité, ils atteignent jusqu’à 6 ans et demi, moins en pleine nature[9].

Habitat et nourritureModifier

Elle peut être commune dans les zones humides, et présente également dans les haies, les friches, les champs et lisières de forêts. Dans les Alpes, elle atteint 1 700 m d’altitude[8]. Elle se nourrit d’orties, de houblon et d’autres plantes. A partir de septembre, elle peut également se nourrir de détritus. Selon la région et la température, elle entre en léthargie hivernale en octobre ou novembre, sous des feuilles ou dans la terre. L’ouverture de sa coquille est obturée par une membrane calcaire, qu’elle peut aussi secréter lors de période sèches en été. Elle se réveille selon la température et peut donc aussi être rencontrée lors d’hivers doux[9].

RéférencesModifier

  1. Roskov Y., Ower G., Orrell T., Nicolson D., Bailly N., Kirk P.M., Bourgoin T., DeWalt R.E., Decock W., van Nieukerken E.J., Penev L. (eds.) (2020). Species 2000 & ITIS Catalogue of Life, 2020-12-01. Digital resource at www.catalogueoflife.org. Species 2000: Naturalis, Leiden, the Netherlands. ISSN 2405-8858, consulté le 15 avril 2018
  2. a et b BioLib, consulté le 15 avril 2018
  3. World Register of Marine Species, consulté le 15 avril 2018
  4. Museum national d'Histoire naturelle, « Fruticicola fruticum (O.F. Müller, 1774) - Hélice cerise », sur Inventaire National du Patrimoine Naturel (consulté le )
  5. (en) « Fruticicola fruticum » (consulté le )
  6. « AnimalBase :: Fruticicola fruticum species homepage », sur www.animalbase.uni-goettingen.de (consulté le )
  7. « Fruticicola fruticum », sur www.iucnredlist.org (consulté le )
  8. a b et c Kerney M. P. & Cameron R. A. D. (trad. de l'anglais), Escargots et limaces d'Europe, Paris, Delachaux et Niestlé, , 372 p. (ISBN 978-2-603-02152-1), pp. 254-255
  9. a et b (de) « Genabelte Strauchschnecke – Biologie », sur www.biologie-seite.de (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :