Fritz Morgenthaler

neurologue, psychanalyste, peintre et jongleur

Fritz Morgenthaler, né le à Oberhofen am Thunersee et mort lors d’un voyage à Addis-Abeba, le , est un neurologue et psychanalyste suisse.

Fritz Morgenthaler
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
Addis-AbebaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Ernst Morgenthaler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Sasha Morgenthaler (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Fritz Morgenthaler est le fils du peintre Ernst Morgenthaler (en)[1] et de l'artiste et créatrice de poupées Sasha Morgenthaler (en)[2]. Il fait ses études de médecine et obtient son diplôme de médecin en 1948. Il se spécialise en neurologie et est assistant à la policlinique de Prijedor dans l'actuelle Bosnie-Herzégovine, en 1946, puis à la policlinique de neurologie de l'université de Zurich de 1946 à 1951[3].

Il se forme à la psychanalyse et exerce cette activité en cabinet à Zurich à partir de 1952[3]. Il est membre du comité de la Société suisse de psychanalyse (1956-1977). Il est cofondateur de l'Association zurichoise de psychanalyse[3]. Morgenthaler a participé aux Psychoanalytischen Seminars Zürich et est l'auteur de nombreux livres psychanalytiques (en dehors de ceux écrits en collaboration avec Paul Parin). Il est également artiste-peintre et jongleur[4].

Ses travaux personnels se sont particulièrement focalisés sur le rêve, l'homosexualité et la technique psychanalytique. Fritz Morgenthaler a beaucoup réfléchi sur l'articulation entre concepts politico-sociaux d'inspiration marxiste et le fonctionnement psychique.

PublicationsModifier

  • Der Traum, Fragmente zur Theorie und Teknik der Traumdeutung, Éd. Paul Parin, Francfort, 1986, 212 p.

RéférencesModifier

  1. Steffan Biffiger, « Ernst Morgenthaler », Dictionnaire historique de la Suisse, 5 janvier 2009, [lire en ligne]
  2. Steffan Biffiger, « Sasha Morgenthaler », Dictionnaire historique de la Suisse, 9 octobre 2008, [lire en ligne].
  3. a b et c Schulz 2009.
  4. Weber 2002.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier