Ouvrir le menu principal

Frederik Jacobus Johannes Buytendijk

biologiste et anthropologue néerlandais
Frederik Jacobus Johannes Buytendijk
Frederik Jacobus Johannes Buytendijk (1966).jpg
Frederik Buytendijk en 1966.
Fonction
Président
Fédération internationale de médecine du sport
-
Wilhelm Knoll (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
NimègueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Frits BuytendijkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Frederik Jacobus Johannes BuytendijkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de

Frederik Jacobus Johannes Buytendijk ( à Breda - à Nimègue) était un biologiste, anthropologue, psychologue et physiologiste néerlandais.

BiographieModifier

Frederik Buytendijk fait des études de médecine et obtient son diplôme en 1909[1]. Il obtient un poste d'assistant en biologie à l'université libre d'Amsterdam où il enseigne de 1914 à 1925[1], et soutient en 1918 une thèse de doctorat intitulée Proeven over gewoontevorming bij dieren[2]. Il est nommé en 1925 à l'université de Groningue où il enseigne la physiologie. Durant la Seconde Guerre mondiale, il est détenu durant quelques mois par les nazis, puis passe dans la clandestinité en 1942 jusqu'à la fin de la guerre[2]. Il est nommé professeur de psychologie théorique à l'université Radboud de Nimègue en 1946 et donne sa leçon inaugurale intitulée « De eerste glimlach van het kind », en 1947[1]. Il prend sa retraite académique en 1957[2].

Activités de rechercheModifier

Frederik Buytendijk a étudié la psychologie animale. Il a montré notamment la spécificité et la complexité de l'instinct, fait fondamental du comportement animal. Il a également prouvé que les conditions de l'apprentissage imposées par le psychologue étaient plus importantes, parce qu'elles évoluent elles-mêmes, que le caractère hypothétique de l'hérédité du comportement appris. Il s'est aussi intéressé à la phénoménologie.

Il est l'un des fondateurs de l'anthropologie psychologique, et est considéré comme l'un des inspirateurs de l'anthropologie cybernétique et de l'anthropologie philosophique.

PublicationsModifier

  • 1966 : Psychologie des Romans. 129 Seiten. Salzburg: Otto Müller Verlag
  • 1965 : Prolegomena van een anthropologische Fysiologie
  • 1963 : Über die menschliche Bewegung als Einheit von Natur und Geist (Beiträge zur Lehre und Forschung der Leibeserziehung; Bd. 14). Schorndorf bei Stuttgart: K. Hofmann.
  • 1962 : Erziehung zur Demut. Henn.
  • 1958 : Das Menschliche: Weg zu seinem Verständnis. 240 Seiten. Stuttgart: Koehler.
  • 1958 : L'homme et l'animal, essai de psychologie comparée, Gallimard, 1965.
  • 1956 : Attitudes et mouvements : étude fonctionnelle du mouvement humain, Desclée de Brouwer, 1957
  • 1953 : Begegnung der Geschlechter, avec Hans Waltmann, Werkbund-Verl.
  • 1953 : Das Fussballspiel. Werkbund-Verl
  • 1953 : La femme, ses modes d'être, de paraître, d'exister, Foi vivante
  • 1952 ]: Traité de psychologie animale (trad par Albert Frank-Duquesne). PUF
  • 1952 : Phénoménologie de la rencontre (trad. par Jean Knapp). Desclée de Brouwer.
  • 1948 : De la douleur, PUF, coll. « Bibliothèque de philosophie Contemporaine » (1951)
  • 1933 : Wesen und Sinn des Spiels. Berlin: Wolff.

NotoriétéModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c J.J.G. Prick, « Levensbericht F.J.J. Buytendijk », dans Jaarboek, Huygens Institute - Royal Netherlands Academy of Arts and Sciences (KNAW), (lire en ligne), p. 207-229.
  2. a b et c H.M.A. Struyker Boudier, « Buytendijk, Frederik Jacobus Johannes (1887-1974) », sur resources.huygens.knaw.nl (consulté le 7 juillet 2019).
  3. « Frederik Jacobus Johannes Buytendijk (1887 - 1974) », sur dwc.knaw.nl (consulté le 7 juillet 2019).

Liens externesModifier