Frank Buchser

peintre suisse
Frank Buchser
Frank Buchser.jpg
Photographie anonyme de l'artiste vers 1853.
Naissance
Décès
Nom de naissance
Franz Buchser
Nationalité
Activité
Formation
Mouvement

Frank Buchser, né le 15 août 1828 à Feldbrunnen-Sankt Niklaus, dans le canton de Soleure en Suisse, sous le nom de Franz Buchser et mort le 22 novembre 1890 dans la même ville, est un peintre suisse.

Il est principalement connu pour ses portraits de personnalités américaines de la guerre de Sécession et pour ses peintures abordant des thèmes relatifs à l'orientalisme.

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Frank Buchser naît le 15 août 1828 près de à Feldbrunnen-Sankt Niklaus, une petite ville de la banlieue de Soleure en Suisse, sous le nom de Franz Buchser[1]. Il effectue son apprentissage chez un facteur de pianos et d’orgues et suit des cours de dessin chez l’artiste bernois Heinrich von Arx[2]. En 1847, à la suite notamment d'un voyage à Paris, Florence et Rome, il décide de devenir peintre[1].

En 1848, il rejoint son frère Niklaus à Rome et entre dans la Garde suisse pontificale afin de financer ses études à l'Accademia di San Luca[3]. L’année suivante, il se bat au côté de Giuseppe Garibaldi pour la République romaine[3]. Entre 1849 et 1852, il part approfondir sa formation successivement à Paris (1849-1850) et à l’Académie royale des beaux-arts d'Anvers (1850-1852)[1].

Voyages en Europe et au MarocModifier

Entre 1852 et 1866, Frank Buchser effectue de nombreux voyages en Europe, notamment en Espagne (1852, 1853, 1857, 1858, 1859, 1860 et 1861[4]) et en Angleterre (1853, 1854, 1855, 1856, 1857, 1861, 1862, 1863 et 1866[4]), ainsi qu’en Maroc (1858 et 1860[4]). Un des moments forts de ses voyages au fut une visite en 1858 à Fès, au Maroc, où il peint de nombreuses scènes de rue et des images du peuple bédouin[5]. En 1860, il prend part en tant que peintre à la campagne espagnole au Maroc[6]. Ses voyages au Maroc, au même titre que son séjour aux États-Unis quelques années plus tard (entre 1866 et 1871), marquent un sommet dans sa carrière[6].

RéférencesModifier

  1. a b et c Lisbeth Marfurt-Elmiger (trad. Pierre-G. Martin), « Franck Buchser » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du ..
  2. « Buchser, Frank [Buchser, Franz] », sur SIKART Dictionnaire sur l'art en Suisse, ..
  3. a et b (de + en) Regine Fluor-Bürgi, « Frank Buchser », sur Kunstmuseum Luzern (consulté le ).
  4. a b et c (de) « Frank Buchser - Seine Reisen », sur Frank Buchser Museum (consulté le ).
  5. Laurence Chauvy, « Méconnus, dix-sept peintres suisses ont soulevé un coin du voile oriental », Le Temps,‎ (lire en ligne).
  6. a et b Marianne Carron, « Frank Buchser; peintre, globe-trotter et aventurier. », sur notreHistoire.ch, (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Littérature sélectionnée
  • (de) Gudula Metze, Von Arkadien bis Atlanta : Photographien aus dem Nachlass von Frank Buchser [1828-1890], Bâle; Bielefeld, Kunstmuseum Basel, Kupferstichkabinett; Kerber, .
  • (de) Martina Desax, Frank Buchsers kulturpolitischer Einsatz in Übersee : Die Modernisierung der schweizerischen Nationalikonographie unter amerikanischen Vorzeichen (Thèse de doctorat), Zurich, ETH Zurich, (DOI 10.3929/ethz-a-006004287).
  • (en) William U. Eiland (dir.) et Laura Mullins (dir.), Frank Buchser : A Swiss artist in America, Athens (Géorgie), Georgia Museum of Art, .
  • (de) Anna-Verena Fries, Der Reiz des Unbeabsichtigten : Der Schweizer Frank Buchser in Marokko. Eine exemplarische Studie über die Verarbeitung der Orienterfahrung im 19. Jahrhundert (Mémoire de licence), Zurich, Université de Zurich, .
  • (de) Lisbeth Marfurt-Elmiger et Matthias Vogel, Frank Buchser als Kunstpolitiker, Soleure, Kunstmuseum Solothurn,
  • (de) Roman Hollenstein et Petra Ten-Doesschate Chu, Frank Buchser (1828-1890), Soleure, Kunstmuseum Solothurn, .
  • (de) Paul Henry Boerlin, Frank Buchser 1828-1890 : Bilder, Bâle, Öffentliche Kunstsammlung Basel, .
  • (en) Hugh Honour, The Image of the Black in Western Art, t. IV : From the American Revolution to World War I, Cambridge/Massachusetts, London, Harvard University Press, .
  • (de) Gottfried Wälchli, Frank Buchser, 1828-1890 : Leben und Werk, Zurich, Leipzig, Orell Füssli, .
  • (de) Walter Ueberwasser, Frank Buchser : Der Maler, Bâle, Olten, Urs Graf, .
  • (de) Thomas Roffler, Frank Buchser, Frauenfeld, Huber, coll. « Die Schweiz im deutschen Geistesleben » (no 12), .
Livres de référence
  • Lisbeth Marfurt-Elmiger (trad. Pierre-G. Martin), « Franck Buchser » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  • (en) « Frank Buchser », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit  , sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  • Biografisches Lexikon der Schweizer Kunst. Dictionnaire biographique de l'art suisse. Dizio-nario biografico dell'arte svizzera, hrsg.: Schweizerisches Institut für Kunstwissenschaft, Zurich et Lausanne; Leitung: Karl Jost ; Zurich: Neue Zürcher Zeitung, 1998, 2 Bde.
  • The Dictionary of Art, e dited by Jane Turner. 34 volumes. London: Macmillan; New York: Grove, 1996.
  • Allgemeines Künstler-Lexikon. Die bildenden Künstler aller Zeiten und Völker, Munich, Leipzig: Saur, 1992 ff.
  • Allgemeines Lexikon der bildenden Künstler von der Antike bis zur Gegenwart, begr. von Ul-rich Thieme und Felix Becker, 37 Bde., Leipzig: Seemann, 1907-1950.
  • Schweizerisches Künstler-Lexikon, hrsg. vom Schweizerischen Kunstverein; red. unter Mitw. von Fachgenossen von Carl Brun, 4 Bde., Frauenfeld: Huber, 1905-1917.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :