François de La Boullaye-Le Gouz

François de La Boullaye-Le Gouz[1] (Baugé, vers 1610 - Ispahan, 1668) est un explorateur et diplomate français.

François de La Boullaye-Le Gouz
Image dans Infobox.
La Boullaye-Le Gouz, extrait de ses Voyages et Observations, 1657
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Il est connu, d'après la légende de son portrait, en Afrique et en Asie, sous le nom d'Ibrahim-Bey, et en Europe sous celui du Voyageur catholique.

BiographieModifier

Né vers 1610 dans le Baugeois, il explore, envoyé par Louis XIV auprès de Shah Jahan, la Perse de 1643 à 1647, et visite Ispahan. Il rencontre lors de ce voyage Alexandre de Rhodes et en devient un ami intime. Les deux hommes se reverront à Paris et à Rome et c'est sous l'influence d'Alexandre que La Boullaye se présentera en costume persan devant Louis XIV.

Il ne reparait en Anjou, en 1650, qu'à la mort de son père[2] pour disputer à sa famille[3]l'héritage. Il se marie, le , à Saint-Laurent-des-Mortiers. Il séjourne quelque temps au château de Brûlon dans la famille de sa femme, Élisabeth Gaultier.

Il repartit en pour la Perse, au nom de la compagnie française des Indes orientales, avec le titre d'ambassadeur accrédité par Louis XIV.

Il meurt lors d'une mission diplomatique à Ispahan en 1668. Sa femme, qui avait continué d'habiter à Saint-Laurent-des-Mortiers, se retira à l'Églorière en Livré[4].

ŒuvresModifier

Il publie en 1653 ses carnets de voyages d'où sont issues ses images.

BibliographieModifier

  • Gervais Closier, Les Voyages et Observations du sieur de La Boullaye Le gouz où sont décrites les religions, gourvernemens et situations des Estats et royaumes d'Italie, Grèce, Natolie, Syrie, Perse, Palestine…, Troyes, chez Nicolas Oudot, Paris, chez Gervais Clousier, 1653 et 1657.
  • V. Godard-Faultrier, François de La Boullaye Le Gouz, 1858.
  • Registres paroissiaux de Livré et Saint-Laurent-des-Mortiers.
  • Célestin Port, Dictionnaire de Maine-et-Loire, t. I, p. 437 ; t. II, p. 489.
  • Bulletin de la Commission historique de la Mayenne, t. II, p. 168.
  • « François de La Boullaye-Le Gouz », dans Alphonse-Victor Angot et Ferdinand Gaugain, Dictionnaire historique, topographique et biographique de la Mayenne, Laval, Goupil, 1900-1910 [détail des éditions] (lire en ligne), t.II  
  • François Angelier, Dictionnaire des voyageurs et explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p. 409  
  • Gaston Moreau, Le Gouz de la Boullaie, gentilhomme angevin, ambassadeur de Louis XIV, sa vie, son œuvre et sa famille, librairie des Carrés, 1956, p. 176.

Notes et référencesModifier

  1. Ou Le Gouz de La Boullaye. Boullaye pouvant aussi s’écrire Boullaie.
  2. Gabriel Le Gouz, sieur des Bordes.
  3. Qui le croyaient mort lui-même.
  4. Elle meurt à Livré le 30 mars 1722.

Liens externesModifier