Ouvrir le menu principal

Frédérique Vallet-Bisson

peintre française
Frédérique Vallet-Bisson
Frédérique Vallet-Bisson.png
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
OrgevalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Conjoint
Enfant
Distinction

Frédérique Augustine Louise Heyne, dite Frédérique Vallet-Bisson (29 avril 1862 – 25 novembre 1948) est une artiste peintre française, connue pour ses portraits.

BiographieModifier

Frédérique Augustine Louise Heyne est née à Asnières-sur-Seine le 29 avril 1862[1], du couple formé par Joseph Frédéric Auguste Heyne, employé de commerce, et Louise Eugénie Schröder.

Une fille Lucienne dite Lucienne Bisson[2], qui sera également artiste peintre, naît vers 1880 de sa relation avec Auguste Renoir. Le 12 avril 1884, Frédérique Heyne épouse Jean Antoine Alexandre Vallet à Paris (17e arrondissement)[3]. Celui-ci meurt en 1896. L'artiste se remarie à Édouard Bisson, également artiste peintre, le 5 août 1899, à la mairie du premier arrondissement de Paris[4].. Elle accolera ensuite les noms de ses deux époux à son nom d'artiste.

Elle meurt à Orgeval le 25 novembre 1948, à l'âge de 86 ans[1].

CarrièreModifier

Elle intègre Académie Julian où elle est élève de Jules-Joseph Lefebvre[5],[6].

Membre de la Société des artistes français[7], elle est par ailleurs vice-présidente de l'Union des femmes peintres et sculpteurs au début du XXe siècle[7],[8].

Ses œuvres sont régulièrement présentées dans des salons de peinture de Paris entre 1890 et 1945[6]. Elle expose également lors de l'exposition universelle de Chicago en 1893[9]. Très productive, elle est très souvent mentionnée dans les revues artistiques (Le Monde illustré, Le Monde artiste, etc). Ses œuvres sont lithographiées et diffusées[10].

Son tableau Le Départ figure dans l'ouvrage Women Painters of the World en 1905[11].

DistinctionsModifier

Frédérique Vallet-Bisson est médaille de 3e classe lors du salon de peinture de 1900, et 2e classe en 1904[7],[12],[13].

Le 16 janvier 1914, elle se voit décerner le grade de chevalier de la Légion d'honneur[7].

NotesModifier

  1. a et b Archives départementales des Hauts-de-Seine, registre de naissance d'Asnières, 1862
  2. Née Heyne, patronyme de sa mère, elle se fait appeler Bisson à partir de 1899 quand sa mère épouse le peintre Édouard Bisson.
  3. Arbre généalogie, consultable en ligne
  4. Archives de Paris, acte de mariage n°418 du 05/08/1899 au 1er arrt, vue 18 / 31
  5. Frédérique Vallet-Bisson dans la base du RKD
  6. a et b Frédérique Vallet-Bisson 1865 - 1949 Peintre française at Académie Julian
  7. a b c et d Archives nationales, dossier de Légion d'honneur, consultable en ligne
  8. Le Petit journal, 12 février 1910, consultable en ligne
  9. 1893 Chicago World's Fair and Exposition
  10. Bénézit, consultable en ligne
  11. Women painters of the world, from the time of Caterina Vigri, 1413-1463, to Rosa Bonheur and the present day, par Walter Shaw Sparrow, The Art and Life Library, Hodder & Stoughton, 27 Paternoster Row, London, 1905
  12. Journal officiel du 17 janvier 1914, consultable en ligne
  13. La Chronique des Arts et de la curiosité, 4 juin 1904, consultable en ligne

Liens externesModifier