Le foudjou est un fromage fort élaboré dans les départements de la Drôme et de l'Ardèche.

Pot de fermentation pour fromage fort

ÉlaborationModifier

Cette préparation fromagère est élaborée à base de fromage frais de chèvre et de picodon ou de rigotte de Condrieu devenus trop secs. Il faut râper les fromages secs et écraser les frais à la fourchette[1].

Préparation et affinageModifier

Frédéric Zégierman, journaliste gastronomique, explique : « Dans un gros pot de grès, alterner une couche de fromage râpé avec une couche de fromage frais écrasé. Tasser l’ensemble. Hacher l’ail. Saupoudrer le dessus du pot d’une cuillerée à soupe de poivre, ainsi que de l’ail haché. Arroser avec un verre d'eau-de-vie et un verre d'huile d’olive. Fermer le pot. L’oublier dans un endroit frais pour trois mois. Le foudjou sera prêt lorsque apparaîtra sur le dessus une pellicule rougeâtre[1]. ». Il est à noter que dans la Drôme, on ajoute un verre de vin blanc[2]. À la campagne, la maturation du fromage peut durer jusqu’à un an. La préparation est parfois servie mélangée à du fromage frais, sur de larges tranches de pain de campagne[1].

Dénominations différentes pour le même fromageModifier

Le foudjou est aussi écrit et prononcé foujou dans la région de Crest[3].

Accord mets/alcoolModifier

Les fromages sont généralement dégustés avec du vin, mais quelques-uns comme les fromages forts se révèlent parfaits mariés aux single malts.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier