Fort Jackson (Caroline du Sud)

United States Army Training Center & Fort Jackson
Image illustrative de l’article Fort Jackson (Caroline du Sud)
Insigne distinctive pour l'USATC & l'unité de Fort Jackson.

Lieu Columbia (Caroline du Sud)
Utilisation 1917-présent
Contrôlé par US Army
Garnison Chaplain Center and School
Soldier Support Institute (en)
Drill Sergeant School
U.S. Army Basic Training Center of Excellence
Coordonnées 34° 02′ 21″ nord, 80° 49′ 20″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Caroline du Sud
(Voir situation sur carte : Caroline du Sud)
United States Army Training Center & Fort Jackson
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
(Voir situation sur carte : États-Unis)
United States Army Training Center & Fort Jackson


Fort Jackson est une base militaire de l'armée des États-Unis, dédiée à la formation au combat de base (en anglais : United States Army Basic Training) et à l'enseignement du commandement (TRADOC). Cette structure se trouve à Columbia (Caroline du Sud). L'installation militaire a été nommée en l'honneur d'Andrew Jackson, un général d'armée et septième président des États-Unis (1829–1837) qui est né dans la zone frontalière entre la Caroline du Sud et la Caroline du Nord[1].

HistoireModifier

Fort Jackson a été créé en 1917 (et s'appelle alors Camp Jackson) à l'entrée en guerre des États-Unis dans la Première Guerre mondiale. À la fin de la guerre, Camp Jackson fut démantelé et le camp abandonné le 25 avril 1922, à la suite de l'ordonnance n° 33, du War Department, en date du 27 juillet 1921.

Camp Jackson est remis en service pour la Deuxième Guerre mondiale. À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la base aurait dû être désactivée vers 1950 mais resta en service à cause de la Guerre de Corée et se trouve toujours en activité au début du XXIe siècle. Il comporte une annexe reconditionnée en musée militaire depuis les années 1990, accessible au public gratuitement depuis mars 2009.

Soldats notablesModifier

  • Ken Berry (1953–1955), danseur, acteur, chanteur, était dans l'artillerie et les services spéciaux à la fin de la Guerre de Corée. Grade de caporal.
  • Jim Cook Jr. (2013-2014), Journaliste et dramaturge du New Jersey.
  • Jim Croce, chanteur, parolier.
  • Leonard Nimoy, acteur, écrivain, directeur de film, poète, musicien et photographe. Membre des services spéciaux. Sergent avec Ken Berry.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. http://www.jackson.army.mil/Area/FtJHist.htm Il est souvent dit, par erreur, que Fort Jackson tient son nom de Thomas "Stonewall" Jackson, un général américain qui a rejoint les états confédérés au cours de la Guerre civile américaine.
  2. Joe Plumeri, « The Boss – An Accidental Start », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 15 juillet 2010)