Ouvrir le menu principal

Formation professionnelle initiale en Suisse

En Suisse, la formation professionnelle initiale, plus connue sous le terme apprentissage est une formation postobligatoire du degré secondaire II qui permet l'obtention d'un certificat fédéral de capacité (CFC). En Suisse, deux tiers des jeunes en fin de scolarité optent pour un apprentissage et donc pour la voie duale. "Dual" signifie ici que la formation s'effectue aux niveaux pratique et théorique. Dès le début, les apprentis travaillent dans une entreprise et étudient dans une école professionnelle. Une fois terminé, les possibilités de formation continue sont nombreuses. Les diplômés peuvent poursuivre leurs études dans un établissement supérieur ou une haute école spécialisée[1].

Sommaire

OrganisationModifier

Elle se déroule soit en école des métiers (à temps plein) soit en mode dual (en alternance entre école professionnelle et entreprise). La formation dure 3 ou 4 ans, selon le métier choisi, et peut être complétée par une maturité professionnelle qui peut être obtenue à l'issue même de l'apprentissage (maturité intra-CFC) ou en complétant son apprentissage par une année de cours supplémentaires (maturité post-CFC). La force d'attraction de son modèle au niveau international réside dans sa capacité à favoriser l'insertion professionnelle des jeunes sur le marché du travail, faisant ainsi figure de remède au chômage[2].

Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi fédérale sur la formation professionnelle le 1er janvier 2004[3], il existe une formation professionnelle de deux ans appelée formation professionnelle initiale de deux ans qui permet l'obtention d'une attestation de formation professionnelle. Cette formation ciblée pour des jeunes en difficulté d'apprentissage scolaire, recouvre en deux ans le contenu scolaire de la première année d'apprentissage de la formation en trois ou quatre ans. La formation en deux ans permet moyennant certaines conditions de rejoindre la deuxième année du cursus standard, mais si les conditions ne sont pas remplies, le jeune qui obtient son attestation fédérale de capacité a néanmoins la possibilité de faire valoir son attestation dans le cadre d'une prise d'emploi.

Quelques centres de formation agréésModifier

Centre de formation disparuModifier

Notes et référencesModifier

  1. Un seul monde, N°2/juin 2019, La formation duale et ses limites, par Christian Zeier, p.33
  2. Maël Dif-Pradalier et Samuel Zarka, Redonner ses chances à l'apprentissage : une comparaison France, Suisse, Italie, Pantin, IRES/CFTC, coll. « Arguments », , 240 p. (ISBN 978-2-917686-17-1, lire en ligne [PDF]).
  3. « RS 412.10 Loi fédérale du 13 décembre 2002 sur la formation professionnelle (LFPr) », sur www.admin.ch (consulté le 16 juin 2019)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier