Ouvrir le menu principal

Certificat fédéral de capacité

certificat délivré en Suisse à la fin d'un apprentissage professionnel
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CFC.
Fähigkeitszeugnis - Mappe.jpg
Certificat fédéral de capacité
Bulletin de notes
1939 : certificat et notes d’un mécanicien formé chez Motosacoche à Genève.

En Suisse, le certificat fédéral de capacité (ou CFC) est décerné à la fin d'un apprentissage d'une durée de 3 ou 4 ans après réussite de l'examen de fin d'apprentissage ou procédure de qualification équivalente suivie avec succès. Il est délivré par les autorités cantonales. Le CFC est l'équivalent, selon les cas, d'un BP (brevet professionnel) ou d'un baccalauréat professionnel français.

DescriptionModifier

La formation débute à la fin de la scolarité obligatoire (15-16 ans) et se déroule, selon les cursus d'apprentissages, en alternance entre des cours académiques de l'école professionnelle et d'entreprise ou complètement en école professionnelle.

Ce document témoigne des capacités professionnelles et des qualifications du détenteur. Il permet d'accéder à des écoles supérieures, de se présenter aux examens de brevet fédéral ou du diplôme fédéral. Il offre également la possibilité de commencer une maturité professionnelle.

La formation permettant d'aboutir à un CFC peut être précédée d'une formation professionnelle initiale d'une durée de 2 ans sanctionnée d'une attestation fédérale de formation professionnelle.

La Loi fédérale sur la formation professionnelle[1] (en particulier l'article 38) est la législation en vigueur pour les conditions de formation et l'obtention du certificat.

Pour ce qui est du nombre de diplômes délivrés, il s'agit du titre professionnel le plus important en Suisse.

StatistiquesModifier

Le nombre de personnes ayant obtenu un CFC était de :

(chiffres de l'OFS [2])

Notes et référencesModifier

  1. LFPr : [1]
  2. Chiffres détaillés : [2]

Liens externesModifier