Ouvrir le menu principal
Fondation Robert-Schuman
Fondation-robert-schuman.png
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Forme juridique
Domaine d'activité
Promotion de la construction européenne
Siège social
Organisation
Président
Publication
- Publication électronique :
"L’Observatoire des Elections en Europe"
- Étude annuelle:
"Rapport Schuman sur l’Europe, l’état de l’Union"
- Étude annuelle:
"- L’opinion européenne"
Site web

La Fondation Robert-Schuman est un laboratoire d'idées (think tank) pro-européen créé en 1991. Elle est reconnue d'utilité publique en France par un décret du . Elle a pour objectif d'œuvrer en faveur de la construction européenne. Elle est établie à Paris et à Bruxelles.

Sommaire

ActivitésModifier

La Fondation Robert-Schuman produit des études sur les politiques européennes et l'actualité de l'Union européenne.

Ses principales publications sont [1]:

  • une infolettre hebdomadaire, publiée en cinq langues, pour laquelle elle revendique 200 000 abonnés ;
  • les « Questions d’Europe », policy papers de la Fondation, qui visent à apporter un complément d'information sur l'actualité et à proposer des études comparatives ; les Entretiens d’Europe apportent l’éclairage de hautes personnalités sur des sujets d’actualité.
  • l'« Observatoire des élections en Europe », qui fournit une analyse des enjeux et des résultats des élections ayant lieu en Europe ;
  • l'« État de l'Union », une étude annuelle sur les grands enjeux européens accompagnée de données statistiques générales.

La Fondation organise également des conférences sur la politique européenne[2]. Elle développe des programmes de recherche en coopération avec des centres universitaires, des centres d'information ou d'autres laboratoires d'idées.

HistoriqueModifier

La Fondation Robert-Schuman est créée en 1991 en France. Elle est nommée d'après Robert Schuman, ministre français des Affaires étrangères qui a proposé par la Déclaration du 9 mai 1950 la création de la Communauté européenne du charbon et de l'acier, et considéré à ce titre comme l'un des « Pères de l'Europe ».

En février 1992, la fondation est reconnue d'utilité publique [3]

En juin 2011, le consultant Michael Malherbe affirme qu'une note de la Fondation Robert-Schuman intitulée « Facebook, Twitter : des outils incontournables pour l’avenir de la démocratie européenne ? » est un plagiat de son blog[4]. D'autres cas de plagiat sont identifiés dans la même publication[5]. Son auteur présente des excuses et attribue les passages concernés à leurs auteurs[6]

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier