Folktronica

genre musical

La folktronica[Note 1] (aussi connu sous les noms laptop folk[2],[3] et nu folk[2]), est un genre musical qui incorpore des éléments de musiques folk et électronique[4]. Le genre échantillone des instruments acoustiques et les combine avec des sons générés par ordinateur[5]. Le terme a été utilisé pour décrire la musique de Kieran Hebden et de son projet Four Tet, de Tunng et de Caribou[6].

HistoireModifier

À la fin des années 1990, alors que les guitares acoustiques redeviennent à la mode, leurs mélodies sont associées à ceux de sons générés par ordinateur[6]. La parution de Pause de Four Tet en 2001 marque la naissance de la folktronica[2],[6]. La même année, l'artiste britannique Momus sort l'album Folktronic, explorant délibérément (et satiriquement) la fusion de musiques folk et électronique[7]. Le genre atteint un pic de popularité vers 2005, avec la parution de plusieurs albums, parmi lesquels Mother's Daughter and Other Songs de Tunng, Lost and Safe des Books, Everything Ecstatic de Four Tet et The Milk of Human Kindness de Caribou[8].

Notes et référencesModifier

Notes
  1. Le terme « folktronica » est féminin selon l'auteur Christophe Pirenne[1].
Références
  1. Pirenne 2011.
  2. a b et c (en) « New wave at the folk club », The Independent,‎ (lire en ligne).
  3. [PDF] (en) Peter Hollo, « My Jazzy Child – Sada Soul », Cyclic Defrost, no 7,‎ , p. 23 (lire en ligne).
  4. Encarnacao 2009.
  5. Williamson 2008, p. 141.
  6. a b et c (en) Richard Clayton, « Folktronica: Encyclopedia of Modern Music » (version du 15 juin 2011 sur l'Internet Archive), 1er février 2009, The Times.
  7. (en) Matt LeMay, « Momus: Folktronic », sur Pitchfork, (consulté le 4 octobre 2016)
  8. Perren 2014.

SourcesModifier