Ouvrir le menu principal

Fluidité

capacité d'un fluide à s'écouler sans résistance
Fluidité
Description de cette image, également commentée ci-après
La fluidité est l'inverse de la viscosité dynamique.
Unités SI pascal-seconde à la puissance moins un (Pa⋅s)-1
Dimension M-1·L·T
Nature Grandeur scalaire intensive

Sur les autres projets Wikimedia :

La fluidité est la capacité d'un fluide à s'écouler sans résistance.

Sommaire

Définition physiqueModifier

Définition à partir de la viscosité dynamiqueModifier

La fluidité (également parfois appelée viscosité réciproque) peut se définir à partir de la notion de viscosité. La fluidité est ainsi l'inverse de la viscosité dynamique.

Dans le système CGS, la fluidité s'exprime en rhé (inverse de la poise)[1].

L'unité SI est le (Pa⋅s)-1 ou le (m⋅s)/kg.

Ordre de grandeurModifier

Tableau des valeursModifier

Fluidité de certains liquides à 20 °C et 1 atm :

Fluide µ

(Pa⋅s)

Fluidité

(Pa.s)-1 ou (Rhé)

Ammoniac 2,20×10−4 4166,67
Eau 1,00×10−3 1000,00
Éthanol 1,20×10−3 833,33
Air sec 1,8×10−5 55555.55
Essence 2,92×10−4 3424,66
Glycérine 1,49 0,67
Kérosène 1,92×10−3 520,83
Mercure 1,56×10−3 641,03

Utilisation dans le domaine pétrolierModifier

La détermination de la viscosité du brut ou d'une fraction quelconque extraite de ce brut suit des méthodes bien précises et selon des normes telles que ASTM (American Society for Testing and Materials), NF (Normes Françaises) ou IP (Institute of Petroleum).

En pratique, il existe différentes unités de mesure de la viscosité : cSt (centistoke)[2], Seybolt, Seybolt Furol, etc.

Extension à d'autres domainesModifier

On parle par extension de fluidité d'une circulation de véhicules, de personnes, de capitaux par analogie avec la mécanique des fluides, avec les notions de pression, restrictions de flux ou perte de charge.

En informatique et en imagerie, on dit que l'affichage est fluide lorsque le nombre d'Images par seconde est élevé.

Notes et référencesModifier

  1. Mesurages des volumes des carburants et combustibles liquides, Aimé Defix, Editions TECHNIP, 1975.
  2. « Kinematic viscosity » (consulté le 22 décembre 2009)

Voir aussiModifier