Ouvrir le menu principal

Florent Pereira

coureur cycliste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Pereira.
Florent Pereira
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes amateurs
Équipes professionnelles

Florent Pereira, né le à Clermont-Ferrand, est un coureur cycliste français, membre de l'équipe Pro Immo Nicolas Roux.

Sommaire

BiographieModifier

Carrière amateurModifier

Recruté par la formation Pro Immo Nicolas Roux en 2012, il se classe cette année-là troisième du championnat d'Auvergne derrière ses coéquipiers Armand Geneix et Nicolas Thomasson.

En 2013, il remporte le Prix de Paulhaguet et monte sur le podium de différentes épreuves comme les Boucles dunoises, le Souvenir Jean-Graczyk ou bien encore le Critérium Réflexe à Brézet.

La saison suivante, Pereira gagne le Souvenir Jean-Graczyk[1] et se fait remarquer sur des épreuves nationales comme le Grand Prix Christian Fenioux qu'il termine à la seconde place, seulement devancé par l'ancien professionnel Ronan Racault.

2015 voit le coureur de l'équipe Pro Immo Nicolas Roux s'adjuger le Circuit des monts du Livradois[2], la seconde épreuve de la Classic Jean-Patrick Dubuisson[3] et le championnat d'Auvergne[4]. Il est également deuxième du championnat de France amateur à Chantonnay[5] et sélectionné avec l'équipe de France espoirs avec laquelle il termine onzième du Trophée Almar, course appartenant à l'UCI Coupe des Nations U23.

Carrière professionnelle et retour dans les rangs amateursModifier

Au mois d'août 2015, il devient stagiaire au sein de la formation AG2R La Mondiale[6] puis signe un contrat professionnel avec l'équipe continentale française Roubaix Métropole européenne de Lille pour 2016[7],[8]. Non-conservé à l'issue de cette saison, il revient chez Pro Immo Nicolas Roux en 2017[9].

Pour son retour dans les rangs amateurs en 2017, il se montre à son avantage dès sa reprise en février sur les manches de l'Essor basque, à l'occasion des Boucles de l'Essor (5e[10]), de la Ronde du Pays basque (10e) et du Tour de Basse-Navarre (14e). Une semaine plus tard, il prend la cinquième du Grand Prix du Pays d'Aix. Une chute survenue l'entraînement au mois de mars le contraint cependant à stopper le vélo durant plusieurs semaines, en raison d'une plaie profonde à la main nécessitant une opération médicale[11]. De retour à la compétition, il retrouve rapidement de bonnes sensations en remportant le Critérium de Terrebourg et le Grand Prix des Fêtes de Cénac-et-Saint-Julien en l'espace d'un week-end[12]. Présent sur l'Essor breton, il s'impose sur la quatrième étape à Rosporden, en s'imposant au terme d'un sprint en petit comité[13], avant de conclure l'épreuve à la septième place au classement général le lendemain. Il termine également septième du Tour du Loiret durant ce même mois de mai, puis cinquième et meilleur coureur amateur au Tour du Jura, après avoir résisté lors de la montagneuse dernière étape[14] à la station des Rousses. Le 5 juin, il s'adjuge le Trophée Roger-Walkowiak à Cusset, en réglant au sprint son compagnon d'échappée Florian Dumourier[15]. Cinquième du Tour d'Auvergne, il obtient également une huitième place sur la première étape du Tour du Pays Roannais, épreuve de la Coupe de France DN1. Deux ans après sa dernière sélection, il est retenu à sa grande satisfaction en équipe de France pour disputer la course en ligne des Jeux de la Francophonie, en Côte d'Ivoire[16]. Il en prend la treizième place, au terme d'une épreuve remportée en solitaire par son compatriote Pierre Idjouadiene[17]. À son retour en France, il monte sur la troisième marche du podium du Grand Prix du Cru Fleurie et du Prix Albert-Gagnet, deux épreuves "toutes catégories". Sur les Quatre jours des As-en-Provence, il prend la dixième place au classement général, remporté par son coéquipier estonien Karl Patrick Lauk. Au mois de septembre, il décroche un nouveau succès au Grand Prix des Grattons, manche du Challenge du Boischaut-Marche[18].

Après cette saison réussie, il émet le souhait de retrouver une place dans le peloton professionnel en 2018. Ne recevant aucune proposition, Pereira poursuit finalement une année supplémentaire avec le club Pro Immo Nicolas Roux. Son premier succès intervient dès le mois de février, lors de la troisième épreuve des Boucles du Haut-Var, où il devance son coéquipier Clément Carisey[19]. Il réalise ensuite des places d'honneur lors d'épreuves élites nationales, en rentrant parmi les cinq premiers sur Le Poinçonnet-Limoges (4e) et le Tour du Charolais (5e), avant de se montrer à son avantage sur une course de classe 2, en terminant huitième d'une étape et seizième du Rhône-Alpes Isère Tour. Petit à petit, il monte en puissance au début de l'été, avec une troisième place d'étape sur le Tour Nivernais Morvan, une huitième position au championnat de France amateurs, un succès au Critérium de Cournon d'Auvergne puis une troisième place au Grand Prix de la ville de Nogent-sur-Oise[20].

PalmarèsModifier

Classements mondiauxModifier

Année 2017
UCI Europe Tour 1 196e[21]

Notes et référencesModifier

  1. « Victoire de Pereira à Vignoux », sur leberry.fr, (consulté le 22 octobre 2015)
  2. Patrick Dorckel, « Circuit des Monts du Livradois – Retour gagnant pour Florent Pereira ! », sur veloracingnews.fr, (consulté le 22 octobre 2015)
  3. Patrick Dorckel, « Classic Jean-Patrick Dubuisson – La grande classe de Florent Pereira », sur veloracingnews, (consulté le 22 octobre 2015)
  4. « Le Team Pro Immo écrase les championnats d'Auvergne », sur sports-auvergne.fr (consulté le 22 octobre 2015)
  5. « Cyclisme, Florent Pereira vice-champion de France amateurs », sur lamontagne.fr, (consulté le 22 octobre 2015)
  6. Nicolas Gachet, « AG2R La Mondiale a choisi son dernier stagiaire », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2015)
  7. « Florent Pereira passe pro chez Roubaix-Lille Métropole », sur directvelo.com, (consulté le 21 octobre 2015)
  8. « Le journal des transferts », sur velo101.com, (consulté le 28 octobre 2015)
  9. « Team Pro Immo Nicolas Roux : L'effectif 2017 », sur directvelo.com, (consulté le 8 novembre 2016)
  10. « Pereira 5e pour la reprise à l'Essor basque », sur lamontagne.fr,
  11. Nicolas Gachet, « Florent Pereira absent un mois », sur directvelo.com,
  12. Nicolas Gachet, « Florent Pereira : « Je ne m'enflamme pas » », sur directvelo.com,
  13. Quentin Lafaye, « Florent Pereira a misé sur sa pointe de vitesse », sur directvelo.com,
  14. Jean-Michel Ruscitto, « Florent Pereira : « Régulier tous les week-ends » », sur directvelo.com,
  15. « Pereira (Pro-Immo) vainqueur à Cusset », sur lamontagne.fr,
  16. Antoine Pouillard, « Florent Pereira : « Quelque chose de fort » », sur directvelo.com,
  17. « Florent Pereira, la fibre tricolore », sur lamontagne.fr,
  18. Cédric Congourdeau, « Grand Prix des Grattons à Châteaumeillant : Classements », sur directvelo.com,
  19. Jean-Michel Ruscitto, « Florent Pereira : « Je lui ai fait confiance » », sur directvelo.com,
  20. Jean-Charles Dancerelle, « Florent Pereira : « C'est maintenant que ça se joue » », sur directvelo.com,
  21. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :