Flavien Prat (né le ) à Melun, est un jockey français.

Flavien Prat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (31 ans)
MelunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Sport
Monture

Carrière modifier

Issu d'une famille liée aux courses de trot[1], Flavien Prat s'essaie aux courses de poneys puis s'oriente vers le galop et fait son apprentissage chez Tony Clout. Lauréat en 2009 de l'Étrier d'or, qui récompense le meilleur apprenti jockey de l'année en France, il devient ensuite deuxième jockey de l'écurie Wertheimer, pour laquelle il remporte en 2013 son premier, et seul à ce jour, groupe 1 en Europe, le Prix Marcel Boussac, associé à Indonésienne. Mais considérant que sa carrière stagne, il décide de s'exiler aux États-Unis, où il a déjà fait quelques séjours, en 2015. Installé sur la Côte Ouest, il ne tarde pas à s'y faire un nom : onzième jockey américain par les gains en 2016, année où il remporte une première épreuve de la Breeders' Cup, il ne quitte plus le top 10 de la profession par la suite, obtenant même la deuxième place en 2022, avec près de 30 millions de dollars. Il obtient ses galons classiques en 2019 avec sa victoire sur le tapis vert dans le Kentucky Derby, à la suite de la disqualification controversée de Maximum Security[2]. En 2021, il passe le cap des 1 200 victoires sur le sol américain[3] et des 100 millions de dollars de gains[4]. Il est le partenaire attitré du phénomène Flightline, qui possède le meilleur rating jamais attribué par la FIAH et lui permet d'ajouter la Breeders' Cup Classic à son palmarès.

Palmarès sélectif (groupe 1) modifier

  France


  États-Unis

  • Kentucky Derby – 1 – Country House (2019)
  • Preakness Stakes – 1 – Rombauer (2021)
  • Breeders' Cup Classic – 1 – Flightline (2022)
  • Breeders' Cup Juvenile – 1 – Storm The Court (2016)
  • Breeders' Cup Juvenile Fillies – 1 – Hard to Justify (2023)
  • Breeders' Cup Dirt Mile – 1 – Battle of Midway (2017)
  • Breeders' Cup Turf Sprint – 1 – Obviously (2016)
  • Pacific Classic – 3 – Higher Power (2019), Flightline (2022), Arabian Knight (2023)
  • Turf Classic – 2 – Domestic Spending (2021), Program Trading (2024)
  • Hollywood Gold Cup – 1 – Country Grammer (2022)
  • Champagne Stakes – 1 – Blazing Sevens (2022)
  • Metropolitan Handicap – 1 – Flightline (2022)
  • Pegasus World Cup – 1 – National Treasure (2024)
  • Bing Crosby Stakes – 6 – Wild Dude (2015), Lord Nelson (2016), Ransom The Moon (2017, 2018), Collusion Illusion (2020), Dr Schivel (2021)
  • Rodeo Drive Stakes – 3 – Avenge (2016, 2017), Vasilika (2018)
  • La Brea Stakes – 2 – Constellation (2016), Spiced Perfection (2018)
  • Del Mar Debutante Stakes – 2 – Moonshine Memories (2017), Bellafina (2018)
  • Gamely Stakes – 2 – Illuminant (2016), Vasilika (2019)
  • Queen Elizabeth II Challenge Cup – 2 – Shantisara (2021), Gina Romantica (2022)
  • Northern Dancer Turf Stakes – 1 – The Pizza Man (2016)
  • Derby City Distaff Stakes – 1 – Taris (2016)
  • Shoemaker Mile Stakes – 1 – Hunt (2018)
  • Coolmore Turf Mile Stakes – 1 – Bowies Hero (2019)
  • Manhattan Handicap – 1 – Domestic Spending (2021)
  • Malibu Stakes – 1 – Flightline (2021)
  • Acorn Stakes – 1 – Matareya (2022)
  • Arkansas Derby – 1 – Angel of Empire (2023)
  • Maker's Mark Mile Stakes – 1 – Chez Pierre (2023)
  • Derby City Distaff Stakes – 1 – Matareya (2023)
  • Stephen Foster Handicap – 1 – West Will Power (2023)
  • Diana Stakes – 1 – Whitebeam (2023)
  • Coaching Club American Oaks – 1 – Wet Paint (2023)
  • Saratoga Derby Invitational – 1 – Program Trading (2023)
  • Del Mar Futurity – 1 – Prince of Monaco (2023)

  Canada

  • Queen's Plate – 1 – One Bad Boy (2019)

Références modifier

  1. Le Point magazine, « États-Unis : victoire historique d'un jockey français sur fond de polémique », sur Le Point, (consulté le )
  2. « Victoire controversée du jockey français Flavien Prat aux États-Unis », sur Ouest-France,
  3. Equidia, « Flavien Prat à l’assaut de Big Apple », sur www.equidia.fr (consulté le )
  4. (en) « Flavien Prat », sur www.americasbestracing.net (consulté le )