Fils (roman)

livre de Serge Doubrovsky

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fils.

Fils est un roman de Serge Doubrovsky publié en 1977 aux éditions Galilée. C'est le premier roman désigné par le terme autofiction[1], néologisme créé par l'auteur[2],[3].

TitreModifier

Le titre du roman a un double sens et fait à la fois référence au tissage textuel (fils) et à la notion de filiation (fils).

HistoriqueModifier

Initialement intitulé Monsieur Cas puis Le Monstre[4], Fils est rédigé entre 1970 et 1977. Au total, le manuscrit original est constitué de 9000 feuillets[5]. Épurée avant publication, Fils est finalement réduit à près de 2700 puis 1200 pages ; la version définitive en contient quant à elle 460[6]. En 2014, le manuscrit est réédité dans sa version initiale, chez Grasset, sous le titre Le Monstre.

ÉditionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Autobiographie ? Non, c’est un privilège réservé aux importants de ce monde, au soir de leur vie, et dans un beau style. Fiction d’événements et de fait strictement réel ; si l’on veut, autofiction, d’avoir confié le langage d’une aventure à l’aventure du langage, hors sagesse et hors syntaxe du roman, traditionnel ou nouveau. »
  2. Mounir Laouyen, « L'autofiction : une réception problématique », Fabula, consulté le 11 mars 2012.
  3. Eric Loret, « Serge Doubrovsky. Fils. », Libération, 28 septembre 2011.
  4. Valérie Marin La Meslée, « Le "monstre" de Serge Doubrovsky », Le Magazine littéraire, 1er février 2008.
  5. Arnaud Genon et Isabelle Grell, « Comment Le Monstre devient Fils », doubrovskymanuscrit.com, 2002.
  6. [vidéo] Serge Doubrovksy un analyste chez Racine(s), Ina, 5 août 1977.