Ouvrir le menu principal

Fernand Legout-Gérard

peintre français
Fernand Legout-Gérard
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Lieux de travail
Mouvement
École de Concarneau (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Fernand-Marie-Eugène Le Gout-Gérard ( à Saint-Lô - à Paris) est un peintre de la Marine.

BiographieModifier

Élève au collège de Saint-Lô, il devient percepteur, à l'image de son père, fondé de pouvoir de la Trésorerie générale de la Manche.

Il découvre Concarneau (Finistère) vers 1890 et y reviendra par la suite pendant plus de quarante ans. À 33 ans, il décide d'abandonner son métier pour la peinture. Membre de la Société nationale des Beaux-Arts et de la Pastel Society de Londres, il est nommé peintre de la Marine le .

Il s'installe définitivement à Concarneau en 1903, s'affirmant comme le « peintre par excellence des marchés et des ports de la Bretagne ». Il préside le comité de la Fête des Filets Bleus et est un ardent défenseur des remparts de la ville close. Il se consacre entièrement à la peinture. C'est un peintre, aquarelliste et dessinateur. Sa maison, la célèbre villa Ty Ker Moor, devient un lieu de rendez-vous des « peintres de Concarneau ». Il peint les marchés, les foires, les retours de pêche[1].

Peintre des silhouettes, il croque des femmes en coiffe, des enfants. C'est un peintre fétiche des amoureux des scènes de la vie quotidienne et des scènes pittoresques.

L'artiste a beaucoup représenté la Bretagne. C'est désormais l'un des peintres les plus connus du « groupe de Concarneau ».

ŒuvresModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La liste ci-après est très incomplète :

  • Barques sardinières devant la Ville close (Collection particulière, vendu 6 200  au musée des beaux-arts de Brest en juillet 2012[2])
  • Cotriade devant la Ville close (huile sur toile, 54 cm × 65 cm)[3]
  • Scène de marché sur le port de Concarneau (15 cm × 22 cm)[3]
  • Concarneau, retour de pêche, l'attente des Bretonnes (huile sur toile, 81 cm × 100 cm)[3]
  • Retour de pêche, soleil couchant (huile sur toile, 38 cm × 46 cm)[3]
  • Marché aux étoffes à Quimper (huile sur toile, 46 cm × 55 cm)[3]
  • Le ciel (15 cm x 18 cm, huile sur bois, musée des beaux-arts de Brest)[4]
  • La place Terre-au-Duc à Quimper, (huile sur toile, 46 x 54 cm, 1910, Musée des Beaux-Arts de Quimper)

Notes et référencesModifier

  1. Journal Le Télégramme, no 20703, 23 janvier 2012.
  2. Le Télégramme du
  3. a b c d et e http://www.thierry-lannon.com/catalogue/vente/390.pdf
  4. Renaissance du Musée de Brest, acquisitions récentes : [exposition], Musée du Louvre, Aile de Flore, Département des Peintures, 25 octobre 1974-27 janvier 1975, Paris, , 80 p.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :