Federigo Zuccari (astronome)

astronome italien, directeur de l'Observatoire de Naples
Federigo Zuccari
Image dans Infobox.
Fonctions
Gresham Professor of Astronomy (en)
Université de Naples - Frédéric-II
-
Ferdinando Messia de Prado (d)
Directeur
Observatoire astronomique de Capodimonte
-
Ferdinando Messia de Prado (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 34 ans)
BarraVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité
Parentèle
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Académie pontanienne ()
Reale Istituto d'Incoraggiamento alle Scienze Naturali di Napoli (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Maître
Distinction

Federigo Vincenzo Antonio Ludovico Zuccari (Isola di Sora, 26 août 1783 - Barra, Naples, 15 décembre 1817[1]) était un astronome italien, professeur d'astronomie à l'Université de Naples, professeur de géographie mathématique à l'Académie militaire de Naples et directeur de l'Observatoire astronomique de Naples.

BiographieModifier

En 1807, Federigo Zuccari est nommé professeur de géographie mathématique à la Real Scuola della Nunziatella. Après la mort de l'astronome Ferdinando Messia de Prado, directeur de l'Observatoire de Naples, il est envoyé, en 1809 à Milan à l'Observatoire de Brera pour se spécialiser en astronomie avec Barnaba Oriani.

Le 17 août 1811, le roi de Naples Joachim Murat le rappelle à Naples, le nommant directeur de l'Observatoire situé dans l'ancien monastère de San Gaudioso.

En 1812, le roi accepta la demande de Zuccari d'ériger un nouveau bâtiment pour l'Observatoire près du Palais Royal de Capodimonte. Avec l'architecte Stefano Gasse, il conçoit un majestueux édifice de style néoclassique dont la première pierre est posée le 4 novembre 1812[2]. Après sa mort, le projet original a été partiellement modifié par Giuseppe Piazzi pour rendre les espaces plus fonctionnels et conclu par Carlo Brioschi, nouveau directeur de l'Observatoire, qui fit la première observation astronomique le 17 décembre 1817.

Avec le peu d'instruments disponibles à l'observatoire de San Gaudioso, Zuccari fit une longue série de mesures de positions stellaires. Mai ce catalogue d'étoiles n'a jamais été publié pour la mort prématurée de l'astronome.

En 1815, il prend comme élève son neveu Ernesto Capocci avec qui il fait également des observations météorologiques.

Il fut membre de l'Imperiale e Reale Ateneo Italiano (1810), de l'Académie des sciences de Naples (1811), de l'Académie pontanienne (1812), de l'Institut royal d'encouragement (1812) et chevalier de l'Ordre royal des Deux-Siciles (vers 1814).

Notes et référencesModifier

  1. « Atto di morte di Federigo Zuccari »,
  2. (it) Mauro Gargano, Emilia Olostro Cirella et Massimo Della Valle, Il Tempio di Urania: progetti per una specola astronomica a Napoli, Napoli, INAF-Osservatorio Astronomico di Capodimonte, (ISBN 9788890729409)

BibliographieModifier

  • (it) Delle Chiaie, « cav. Federico Zuccari », Atti del Real Istituto d'Incoraggiamento alle Scienze naturali di Napoli, vol. III,‎ , p. 369–374
  • (it) « Elogio di F. Zuccari », Atti della Società Pontaniana di Napoli, vol. III,‎ , p. 74–76
  • (it) Vaccolini, « Federico Zuccari », Biografia degli Italiani illustri nelle scienze, lettere ed arti, vol. I,‎ , p. 324–325
  • (it) Elogio Storico del Cav. Federigo Zuccari, astronomo, Napoli, INAF-Osservatorio Astronomico di Capodimonte, (ISBN 9788890729416)

Liens externesModifier