Fanny de Chaillé

plasticienne, chorégraphe, performeuse et metteuse en scène française

Fanny de Chaillé, née en 1974 est une plasticienne, chorégraphe, performeuse, metteuse en scène française.

Fanny de Chaillé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Plasticienne, chorégraphe, metteuse en scène, performeuseVoir et modifier les données sur Wikidata

Jeunesse et formationModifier

Elle suit des études des études d’esthétique à l'Université de la Sorbonne. Elle collabore avec Daniel Larrieu au Centre chorégraphique national de Tours. Avec le danseur et chorégraphe Rachid Ouramdane, elle réalise les pièces sonores pour Au bord des métamorphoses et Les Morts pudiques. Avec le metteur en scène Gwenaël Morin, elle joue dans le film Anéantis Movie et de nombreuses pièces[1].

Elle forme également un groupe de rock. Depuis 1995, elle présente ses propres pièces ou performances[2].

Carrière artistiqueModifier

En 2009, elle assiste Emmanuelle Huynh et en 2010 Alain Buffard. De 2009 à 2012, elle est artiste en résidence au Théâtre de la Cité internationale, à Paris[2].

Elle est artiste associée à l'Espace Malraux, Scène nationale de Chambéry et de la Savoie[3].

Ses pièces se situent entre théâtre, danse et performance. Elles sont fondées sur le détournement et le renversement de perspectives. Pour son spectacle, Bibliothèque vivante de 2010, le spectateur choisit un livre qui est en réalité un être humain. Il s'installe avec son livre et celui-ci s'ouvre. C'est-à-dire que la personne lui parle[4].

Fanny de Chaillé joue et jongle avec les mots, du sens des mots et de leurs matière sonore[5].

Sa pièce Les grands, est présentée au Festival d'Avignon, en 2017[6].

Engagement militantModifier

En mai 2018, Fanny de Chaillé est signataire d’une pétition en collaboration avec des personnalités issues du monde de la culture pour boycotter la saison culturelle croisée "France-Israël", qui selon l'objet de la pétition sert de «vitrine» à l'État d'Israël au détriment du peuple palestinien [7].

PiècesModifier

  • Karaokurt ou Schwitters karaoké, 1996, karaoké réalisé à partir de l’œuvre de Kurt Schwitters
  • Le Robert, 2000, performance pour une danseuse et un dictionnaire
  • Le Voyage d’hiver ou Perec traduit parlé, 2001,
  • Underwear, pour une politique du défilé ou la mode déformatée, 2003
  • Ta ta ta, 2005
  • AMÉRIQUE, 2006
  • Gonzo Conférence ou le rock décomposé, 2007
  • Nos illusions perdues, 2008
  • Course de lenteur, 2010
  • Bibliothèque vivante, 2010
  • Je suis un metteur en scène japonais ou Minetti de Thomas Bernhard, japonisé, scénographie Nadia Lauro, 2011
  • Passage à l’acte, 2011
  • LE GROUPE, d’après la Lettre de Lord Chandos de Hugo von Hoffmannsthal, scénographie Nadia Lauro, 2014
  • Chut, hommage à Buster Keaton, scénographie Nadia Lauro, 2015
  • mmeellooddyy nneellssoonn ou le musical déchanté, 2012, avec Grégoire Monsaingeon
  • Les grands, 2017, avec Pierre Alferi

Notes et référencesModifier

  1. « POLE-SUD, CDCN Strasbourg - Artistes en résidences - », sur www.pole-sud.fr (consulté le 27 juillet 2017)
  2. a et b Jean-Louis Perrier, « Fanny de Chaillé. L’art dans l’écart », Mouvement,‎
  3. « Fanny de Chaillé – Espace Malraux », sur www.espacemalraux-chambery.fr (consulté le 27 juillet 2017)
  4. Jean-Pierre Thibaudat, « Les japonaises chinoiseries de Fanny de Chaillé au pays du bunraku », rue89,‎
  5. Rosita Boisseau, « Fanny de Chaillé et Pierre Alféri jonglent avec les mots du couple », Le Monde,‎
  6. « FANNY DE CHAILLE, « LES GRANDS » : UN, DEUX, TROIS… SOLEIL ? », sur INFERNO, (consulté le 26 juillet 2017)
  7. « Contre la saison France-Israël », sur mediapart.fr, (consulté le 18 juin 2018)

Liens externesModifier