Ouvrir le menu principal

Evergreen Marine Corporation

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EMC.

Evergreen Marine Corporation
logo de Evergreen Marine Corporation
illustration de Evergreen Marine Corporation

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Chang Yung-fa (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social 163, Xinnan Road
Luzhu (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau de Taïwan Taïwan
Actionnaires Evergreen Group (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Compagnie maritimeVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Evergreen Group (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.evergreen-marine.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Thalassa Hellas sur le voyage inaugural

Evergreen Marine Corporation (EMC) (Changrong haiyun gufenyouxiangongsi 長榮海運股份有限公司) est une entreprise de transport maritime par conteneur créée le par Yung-Fa Chang (張榮發, pinyin : Zhāng Róng-fā ; né en 1927), président du groupe Evergreen (Changrong jituan 長榮集團) dont le siège est à Taipei, Taïwan. Débutée avec un unique navire âgé de 20 ans, elle compte au 1er juin 2018 200 porte-conteneurs, soit 1 110 708 EVP, desservant de nombreux ports dans le monde entier. La société se classe au septième rang mondial [1]. Elle a occupé la première place au début des années 1990.


Elle offre des services réguliers entre l’Asie et le Moyen-Orient, l'Europe, les Amériques, l'Australie, l'Afrique, la Méditerranée et l’île Maurice, avec un service de bateaux-relais dans les ports des Caraïbes et du sous-continent indien. En association avec le deuxième transporteur maritime taïwanais Yang Ming (陽明海運) et le transporteur hongkongais OOCL, elle propose un service express (THX) Taïwan / Hong Kong / Hô-Chi-Minh-Ville.

HistoriqueModifier

Créée en 1968, en 1975 elle conteneurise systématiquement tous ses itinéraires principaux, commençant par un service régulier entre l’Extrême-Orient et la côte Est des États-Unis. Le succès s’ensuit, en dépit d’une crise pétrolière frappant l’économie mondiale. Rapidement, d’autres services réguliers sont établis. En juillet 1984, Evergreen lance un service bidirectionnel autour du monde, avec des porte-conteneurs plus efficaces et une commande des opérations globales par réseau informatique. En 2002, répondant à la demande de service porte à porte pour tous les marchés grands ou petits, le service bidirectionnel est remplacé par un service pendulaire complété par des réseaux intérieurs de transport reliant les divers ports aux navires-mères.

Filiales et entreprises liéesModifier

Ses filiales sont Uniglory Marine Corp. (Lirong haiyungongsi 立榮海運公司, Taïwan), Hatsu Marine Ltd. (Rongsheng haiyun 榮升海運, UK), et Italia Marittima (Italie, fondée en 1835 sous le nom d’ Österreichischer Lloyd, ensuite est devenue Lloyd Triestino avant d’être reprise par Evergreen qui le nommera Italia Marritima). Dans le domaine du transport aérien, Evergreen est partiellement propriétaire d’EVA Air et d'Uni Air. Elle appartient au groupe Evergreen dont les activités comprennent le transport, la construction de conteneurs, la construction navale, le management portuaire, ingénierie, la restauration aérienne, le tourisme, l’hôtellerie et la promotion immobilière. Il entretient un orchestre symphonique dirigé par Lin Kechang (林克昌).

Flotte et conteneursModifier

 
Ever Lasting, Hamburg
 
Ever Living, Hamburg, Terminal Burchardkai

La majorité des conteneurs de la compagnie sont verts et portent sur les flancs "Evergreen" en lettres blanches ; les couleurs sont inversées pour les conteneurs réfrigérants. "Evergreen", qui signifie « éternellement vert » en anglais, a été choisi comme traduction du nom chinois de l'entreprise, Changrong (prospérité éternelle) ; rong, « prospérité », est le premier caractère du prénom du fondateur. Les conteneurs d’Uniglory sont orange.

Porte-conteneurs construits depuis 1975Modifier

  • Classe "Ever Spring", 4 navires, 646 ÉVP, construits en 1975 - 1976
  • Classe "Ever Valor", 7 navires, 1214 ÉVP, construits entre 1977 et 1979
  • Classe "Ever Level", 6 navires, 1800 ÉVP, construits en 1979 – 80 et en 1983
  • Classe "Ever G", 3 navires, 2240 ÉVP, construits en 1983
  • Classe "Ever G", 17 navires, 2728 ÉVP, construits en 1984 - 1985
  • Classe "Ever GL / GX", 11 navires, 3428 ÉVP, construits entre 1986 et 1988, certains par China SB Corp.(Kaohsiung, Taïwan)
  • Classe "Ever Racer", 10 navires, 4229 ÉVP, construits entre 1993 et 1995
  • Classe "Ever A", 14 navires, 1162 ÉVP, construits entre 1996 et 1999
  • Classe "Ever Dainty", 10 navires, 4163 ÉVP, construits en 1997 - 1998
  • Classe "Ever Ultra", 18 navires Post-Panamax, 5364 ÉVP, construits entre 1996 et 2001 par Mitsubishi Heavy Industries (Nagasaki et Kobe)
  • Classe "Ever P", 16 navires, 1618 ÉVP, construits entre 1999 et juillet 2003 par Evergreen Shipyard; (Nagasaki)
  • Classe "Hatsu Eagle", 5 navires Post-Panamax, 6332 ÉVP, construits entre décembre 2001 et décembre 2002 par Mitsubishi H. Ind.
  • Classe "C" "LT Cortesia", 8 navires Post-Panamax, 8100 ÉVP, construits entre mai 2005 et mai 2006 par Samsung (Conti-NSB, Allemagne)
  • Classe "S" "Hatsu Shine", 10 navires Post-Panamax, 7024 ÉVP, livrés entre septembre 2005 et janvier 2008 par Mitsubishi H. Ind., Kobe
  • Classe "L", 30 navires, 8 452 EVP, livrés entre 2012 et 2015.
  • Classe "Thalassa Hellas", 10 navires, 13 800 EVP, livrés entre 2013 et 2014.
  • Classe "20.000 TEU" ou classe "G", 7 navires de 20 388 EVP, 4 navires de 20 244 EVP, livrés entre 2018 et 2019.

Le nom des navires de la filiale italienne Lloyd Triestino étaient préfixés "LT" ; depuis 2006 ceux d'Italia Marittima portent le préfixe "Ital" ; ceux de Hatsu Marine Ltd. (UK) sont préfixés "Hatsu". Il s’agit soit de bâtiments transférés depuis Evergreen Marine ou Uniglory Marine (pavillon taïwanais ou panaméen), soit de bâtiments neufs.
Depuis 2008, 2009, le préfixe des navires de la classe "Hatsu Eagle" et de la classe "S" ont été changé de Hatsu à Ever. Hatsu Eagle devenant Ever Eagle, Hatsu Shine devenant Ever Shine.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Review of Maritime Transport 2018 » (consulté le 24 septembre 2019), p. 46

Références externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :