Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carex (homonymie).

Euro Carex (acronyme de CArgo Rail EXpress) est un projet européen de réseau de fret express ferroviaire, visant à utiliser les lignes à grande vitesse existantes pendant les heures creuses du trafic voyageur (la nuit principalement) par des rames adaptées au transport de colis. Une association Euro Carex visant à fédérer l'ensemble des participants au projet, aussi bien publics (communes, départements…) que privés (entreprises telles FedEx, La Poste...) a été créée. Elle est présidée par Yanick Paternotte, ancien député de la 9e circonscription du Val-d'Oise[1]. Le projet est labellisé Grenelle de l'environnement depuis le 25 octobre 2007. Il est également soutenu par l'Union européenne.

Sommaire

Le projetModifier

ContexteModifier

Il serait une alternative à l'avion et au camion pour les distances comprises entre 300 et 800 km. Déjà évoqué depuis le début des années 1990, les projets n'ont pas encore abouti principalement à cause du cout de développement et des volumes nécessaires pour atteindre le seuil de rentabilité.

L'amélioration du réseau ferroviaire européen à grande vitesse et la limitation de plus en plus stricte des vols de nuit amènent une réflexion sur l'avenir du fret à courte et moyenne distance. L'idée de transporter des marchandises de nuit par le rail au lieu d'utiliser l'avion sur des relations qui deviennent assez rapides fait son chemin. Un groupe de travail, a été créé pour mettre en œuvre des TGV de marchandises en créant des gares de fret à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. Les futures gares se situeront à Goussainville (à l'ouest des pistes) et à Tremblay-en-France (au sud). Une étude montre que sur les distances envisagées, le transport par train émettrait 17 fois moins de carbone que le camion et l'avion.

Le réseauModifier

Le réseau Euro Carex se développera en trois temps. Celui-ci permettra dans un premier temps, à l'horizon 2012, de relier d'autres gares de fret implantées à Lyon, Liège, Londres et Amsterdam. Dans un deuxième temps (d'ici 5 à 7 ans), Bordeaux, Marseille, Strasbourg et Francfort seraient reliées, puis d'ici 7 à 9 ans l'Allemagne, l'Italie et la péninsule Ibérique. Les gares de l'aéroport Charles-de-Gaulle, celle de Goussainville notamment, seront les plus importantes de ce réseau.

MatérielModifier

Pour qu'Euro Carex soit viable, il faut du matériel roulant pouvant transporter entre 80 et 100 tonnes par rame, ainsi que des rames adaptées pour le transport de conteneurs. Dans ce but l'association a demandé une pré-étude à la société Alstom. Deux types de motrices sont envisagées : des rames de type POS disponibles et de type PBA qui nécessitent trois ans de délai. Une rame couterait entre 25 et 30 M€. La caisse en col de cygne est préconisée. Par ailleurs trois typologies de gares sont aussi envisagées.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier