Ouvrir le menu principal
Etterretningstjenesten
Coat of arms of the Norwegian Intelligence Service.svg
Armoiries des services de renseignements de la Norvège
(la) Scientia mundi pro custodia Norwegiæ.Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Domaines d'activité
Siège social
Pays
Organisation
Organisation mère
Site web
Identifiants
Registre de Brønnøysund
OpenCorporates

Le Etterretningstjeneste (anciennement Forsvarets etterretningstjeneste - FET), aussi appelé E-tjenesten, est le service de renseignement extérieur (civil et militaire) de la Norvège[1].

HistoireModifier

Ce service, qui dépend du ministère de la Défense, est aussi connu dans le monde occidental sous le nom de Norwegian Intelligence Service (NIS)[2].

Sa devise est « Scientia mundi pro custodia Norwegiæ. »

OrganisationModifier

Le responsable actuel du service, en poste depuis 2010 est le lieutenant général Kjell Grandhagen (en)[3]. Son prédécesseur, de 2002 à 2009 était le général Torgeir Hagen[2].

Début des années 2010, son budget annuel est estimé à 1,1 milliard de NOK (environ 132 millions d'euros).

Ce service gère plusieurs stations d'écoute à proximité du Cercle arctique.

RéférencesModifier

  1. Dette er Etterretningstjenesten
  2. a et b (en) Tore Bergsaker, Harald S. Klungtveit, Glenn Greenwald et Gunnar Hultgreen, « NIS aquires supercomputer - It´s codenamed Steelwinter and is part of a 100 million dollar investment program. The supercomputer will crack heavy cryptology and analyze the vast amounts of data Norwegian Inteligence Service (NIS) collects. », Dagbladet,‎ (lire en ligne)
  3. Norway denies U.S. spying, said it shared intelligence with U.S. - Reuters - 19 novembre 2013

Voir aussiModifier

Liens externesModifier