Ouvrir le menu principal

Erquan Yingyue
二泉映月
Unique enregistrement connu de la musique d'Abing dont le morceau Erquan Yingyue.
Unique enregistrement connu de la musique d'Abing dont le morceau Erquan Yingyue (premier titre écrit sur la boîte).

Genre Musique traditionnelle chinoise
Musique Abing
Dates de composition Première moitié du XXe siècle
Premier enregistrement en 1950
Création Première moitié du XXe siècle
Wuxi

Erquan Yingyue ou Er Quan Ying Yue, en mandarin standard 二泉映月, est un morceau de musique chinoise écrit dans la première moitié du XXe siècle par Abing, musicien chinois spécialiste de l'erhu et du pipa[1].

Le titre peut être traduit par La Lune se reflétant dans le bassin ou La Lune se reflétant dans la seconde source, le « bassin » ou la « source » faisant référence au plan d'eau d'Erquan situé dans un parc public de la ville de Wuxi où vivait Abing[1],[2]. Artiste de rue aveugle et travaillant principalement à l'oreille, Abing n'écrit pas les morceaux qu'il compose[1],[2]. Ainsi, la date de composition d'Erquan Yingyue est inconnue mais son unique enregistrement original est réalisé en 1950 avec cinq autres morceaux peu de temps avant sa mort à la fin de cette année[1],[3].

À l'origine composé pour être uniquement joué à l'erhu, un instrument de la musique traditionnelle chinoise, il est adapté par la suite pour être joué par différents instruments ou formations, dont l'orchestre ou le piano. Erquan Yingyue est considéré comme étant le morceau le plus célèbre et le plus représentatif de la musique d'Abing[2].

Erquan Yingyue interprété à l'erhu en 2011.

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Craig Wright, Listening to Music, Sixht Edition, , 480 p. (ISBN 978-1-4390-8345-1, lire en ligne), p. 418
  2. a b et c (en) « Erhu », China National Tourist Office Sydney (consulté le 8 novembre 2011)
  3. (en) « The Chinese Classical Orchestra » (consulté le 8 décembre 2011)