Ouvrir le menu principal
Ernesto Melano
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Italien (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Œuvres principales
Église Saint-Victor du Castello di Pollenzo
Façade du Castello Reale di Racconigi
Église de l'abbaye d'Hautecombe en Savoie

Ernesto Melano et en français Ernest Mélano (Pignerol, 1792 - Turin, 1867) est un architecte italien et un ingénieur civil sarde de la cour de Turin, qui occupa le poste de premier architecte de sa majesté Charles-Albert de Sardaigne. Celui-ci lui confia plusieurs travaux de construction ou de rénovation de châteaux, monuments religieux ou sanctuaires.

Ernesto Melano fut le chef de file de l'art italien néogothique troubadour du XIXe siècle.

BiographieModifier

En 1812, Ernesto Melano obtient son diplôme de l'école d'architecture civile de Turin. Sa première tâche consiste en l'amélioration du réseau routier et à la reconstruction du Fort d'Exilles ; il est ensuite affecté à la commission des frontières du royaume.

Nommé capitaine du Génie en 1822, il commence sa carrière à Chambéry (route du col du Chat, endiguement de l'Isère).

En 1826, Charles-Félix de Savoie lui confie la restauration entière de l'abbaye d'Hautecombe (jusqu’en 1846) dont les piliers de l'église furent transformés en statues à la mémoire des princes. On lui doit ainsi de nombreuses autres restaurations et des plans d'église.

Il est élu le à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Correspondant[1].

In devient ingénieur chef en 1833 et est rappelé à Turin où il est nommé architecte de Sa Majesté et directeur de l'Ufficio d'Arte, remplaçant Carlo Bernardo Mosca. En 1834 in entre au Congrès Permanent des Eaux et Chaussées, puis est nommé correspondant à l'Académie des belles-lettres de Milan. En 1843, peu après la mort de Ferdinando Bonsignore, qui occupait ce rôle, il devient premier architecte du roi, tout à restant directeur de l'Ufficio d'Arte. À partir de 1853, une santé fragile le force à s'arrêter. Malgré cela, le roi le charge des travaux de las salle du Sénat a palais Madame, à Rome[2]. Il reçoit en 1854 la promotion à Inspecteur de I classe et en février 1857 il est décoré officier de l'ordre de l'ordre des Saints-Maurice-et-Lazare. Il se retire en 1858 et décède à Turin en 1867.

Principales réalisationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Etat des Membres de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Savoie depuis sa fondation (1820) jusqu'à 1909 », sur le site de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie et « Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie », sur le site du Comité des travaux historiques et scientifiques - cths.fr.
  2. (it) « Melano, Ernest », sur le site du SIUSA Sistema Informativo Unificato per le Soprintendenze Archivistiche (consulté le 16 mars 2018).
  3. Notice du Conseil général de la Savoie

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue, , 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 372.
  • Elena Dellapiana, Ernesto Melano, un architetto «esperto in cose medievali» tra neoclassico e neogotico, in Studi Piemontesi, 1972, (ISSN 0392-7261)

Liens externesModifier