Ernest Martínez Izquierdo

chef d'orchestre espagnol
Ernest Martínez Izquierdo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (60 ans)
BarceloneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Site web

Ernest Martínez Izquierdo, né le à Barcelone en Espagne, est un compositeur et un chef d'orchestre catalan.

BiographieModifier

Il a étudié au Conservatori Superior de Música de Barcelona, où il s'est spécialisé en composition et où il a étudié la direction d'orchestre avec Antoni Ros-Marbà. Comme compositeur il a étudié avec Josep Soler i Sardà et avec Carles Guinovart à Barcelone et avec Franco Donatoni à Sienne (Italie)[1].

En 1985, il a commencé sa carrière de chef d'orchestre avec la création du groupe Barcelona 216 (ca), spécialisé dans l'interprétation du répertoire de chambre contemporain[2]. Entre 1985 et en 1987, il a été chef d'orchestre assistant d'Edmon Colomer à la Joven Orquesta Nacional de España (JONDE)[3]. En 1988, à 25 ans, il est devenu chef d'orchestre assistant de Jesús López Cobos à l'Orquesta Nacional de España (ONE)[1], et un an plus tard, invité par Pierre Boulez et avec l'aide d'une bourse accordée par le gouvernement français, il est allé à Paris pour travailler comme chef d'orchestre assistant avec l'Ensemble InterContemporain[4]. En 2002, malgré une polémique certaine[5], il a été nommé directeur titulaire et artistique de l'Orquestra Simfònica de Barcelona i Nacional de Catalunya, charge qu'il occupe jusqu'à la fin de 2006, moment où il renonce à continuer, malgré l'offre de renouvellement[6], tot i que continuà com a principal director convidat fins a l'any 2009.

Depuis 1997, il est directeur artistique et musical de l'Orquesta Sinfónica de Navarra Pablo de Sarasate(OSN)[7].

Parallèlement à son activité de directeur titulaire, il a dirigé les principales formations espagnoles et, au niveau international, il a travaillé avec des orchestres tels que l'Orchestre Symphonique de Kyoto, l'Orchestre symphonique de la radio finlandaise, l'Orchestre philharmonique de Varsovie, l'Orchestre philharmonique de Radio France, l'Orchestre national de Lille, l'Orchestre philharmonique d'Helsinki, l'Orchestre du Teatro Comunale de Bologne, l'Académie Beethoven d'Anvers, le Tonkünstler Orchestra (en) de Vienne et aussi avec des ensembles comme l'Ensemble Contemporain de Montréal, l'Ensemble Moderne de Francfort-sur-le-Main, le Klangforum (Vienne) et l'Avanti Chamber Orchestra (Helsinki), entre autres[4]. Comme chef d'opéra, on peut noter les productions d'Adriana Mater de Kaija Saariaho avec la mise en scène de Peter Sellars (première à l'Opéra National de Finlande[8] et à l'Opéra de Santa Fe, aux États-Unis)[9], Le nozze di Figaro de W.A. Mozart, avec la mise en scène d'Emilio Sagi[10] et Carmina Burana de Carl Orff, avec la mise en scène de La Fura dels Baus.

Le 16 novembre 2005, il a été reçu à la Reial Acadèmia Catalana de Belles Arts de Sant Jordi dans la section de la musique, sur proposition de Francesc Bonastre (ca), Joan Guinjoan, et Josep Maria Mestres Quadreny. Il y est entré le 19 décembre 2007 avec la lecture du discours et l'interprétation de son œuvre Norte-Sur par le groupe instrumental Barcelona 216 (ca), dirigé par lui-même[11],[12].

Il a reçu divers prix et récompenses parmi lesquels les prix Ojo Crítico (1995) de RNE dans le domaine de la musique classique[13], le Roland du Periodisme de Música Clàssica de Catalunya (2000), le Premi Ciutat de Barcelona (ca) (2001) et Latin Grammy (2006) avec Michel Camilo pour un disque avec l'interprétation de la Rhapsody in Blue et autres pièces de George Gershwin[11].

CompositionsModifier

Parmi les compositions d'Ernest Martínez Izquierdo, on trouve :

  • Música per a deu violoncels i orquestra (1992)
  • Norte-Sur (1993)

RéférencesModifier

  1. a et b Ernest Martínez-Izquierdo: Nuevo director asistente de la ONE, El País 31 décembre 1987
  2. Web del Grup Barcelona 216: història del conjunt.
  3. Site internet de la JONDE : Biographie d'Ernest Martinez Izquierdo.
  4. a et b (ca) « Ernest Martínez Izquierdo », Gran Enciclopèdia Catalana, sur enciclopedia.cat, Barcelone, Edicions 62.
  5. Izquierdo en la OCB (critique dans le supplément culturel du journal "El Mundo" 7.11.2002).
  6. Se busca director titular (article de la revue "Scherzo" no 199, de juillet - août 2005.
  7. Site de l'OSN: présentation de l'orchestre.
  8. (en) Peter Sellars revisits 'Adriana Mater' in Helsinki: February premiere of Kaija Saariaho’s opera at the Finnish National Opera article de Bill Kenny publié chez "Seen and heard International Opera Review".
  9. Compassion, Not Revenge, After a Rape in a War Zone (critique de la première d'Adriana Mater aux États-Unis parue dans le New York Times le 1er août 2008).
  10. (en) critique de la représentation au El Baluarte de Pampelune le 25 novembre 2010, article de J. M. Irurzun publié dans "Seen and heard International Opera Review".
  11. a et b Reial Acadèmia Catalana de Belles Arts de Sant Jordi, currículum com a acadèmic de número.
  12. Martínez Izquierdo, Ernest (2007). "Norte-Sur / concert et discours d’entrée de l’académicien élu Il·lm. Sr. Ernest Martínez-Izquierdo, lu dans la salle des actes de l’Académie le 19 décembre 2007; discours de réception de l’académicien Il·lm. Sr. Joan Guinjoan”. Barcelone: Reial Acadèmia de Belles Arts de Sant Jordi.
  13. Entregados los premios "Ojo Crítico-Segundo Milenio de RNE, Note publiée par le journal ABC le 25.01.1995.

Liens externesModifier