Episkyros

jeu de ballon de la Grèce antique

L'episkyros (ἐπίσκυρος ou ἐπίκοινος)[1] est un jeu de ballon de la Grèce antique.

Bas-relief sur vase représentant un jeune grec s'entraînant avec un ballon. Visible au Musée national archéologique d'Athènes.

Jeux de balles en Grèce AntiqueModifier

Plusieurs noms de jeux pratiqués par les jeunes Grecs de l'Antiquité : l'ouranie, l'aporrhaxis et le phéninde, dont les descriptions nous ont été transmises notamment par Julius Pollux[2],[3].

Règles du jeuModifier

L'episkyros est un sport d'équipe. Il se joue habituellement en équipe de 12 à 14 joueurs[4] qui se disputent une balle, certainement faite de bandes de cuir cousues autour d'un noyau de paille[5]. Chacune des équipes, séparées au milieu par une ligne blanche appelée skyros[4], essayait de lancer la balle par-dessus la tête des joueurs de l'équipe adverse alors que la balle était toujours en mouvement, jusqu'à ce que l'une des deux équipes soit poussée derrière une ligne de démarcation[2]. Le jeu autorisait l'utilisation des mains.

D'après l'historien Stephen G. Miller, le jeu était particulièrement violent à Sparte[6].

Évolution du jeuModifier

Ce jeu de balle a été adopté et renommé harpastum par les Romains[7].

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Henry George Liddell, Robert Scott, A Greek-English Lexicon, ἐπίσκυ_ρος », sur perseus.tufts.edu (consulté le ).
  2. a et b Julius Pollux, Livre IX, chap. 103.
  3. (en) Stephen G. Miller, Arete : Greek sports from ancient sources, University of California Press, , 235 p. (ISBN 978-0-520-27433-4, lire en ligne), p. 124-125.
  4. a et b (en) David F. Elmer, « Epikoinos: The Ball Game Episkuros and Iliad 12.421–23 », Classical Philology, vol. 103, no 4,‎ , p. 414-423 (ISSN 0009-837X et 1546-072X, DOI 10.1086/597184, lire en ligne, consulté le ).
  5. Wolfgang Decker et Jean-Paul Thuillier, Le Sport dans l'Antiquité : Égypte, Grèce et Rome, Paris, Picard, , 260 p. (ISBN 2-7084-0596-9), p. 170.
  6. (en) Stephen Gaylord Miller, Ancient Greek Athletics, Yale University Press, (ISBN 0-300-11529-6 et 9780300115291, OCLC 69483774).
  7. The New Encyclopædia Britannica. 2007. In ancient Greece a game with elements of football, episkuros, or harpaston, was played, and it had migrated to Rome as harpastum by the 2nd century BC.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier