Enlèvement de quatre diplomates iraniens au Liban

Le , quatre diplomates iraniens – Seyed Mohsen Moussavi (entreprise), Ahmad Motevaselian (attaché), Kazem Akhavan (journaliste de l'agence de nouvelles iranienne IRNA) et Taqi Rastegar (conseiller technique ambassade) – ont été enlevés dans le nord de Beyrouth, par Forces libanaises (phalangistes libanais)[1]. Ce rapt est survenu au moment où le Liban avait été agressé par l'armée d'Israël et la plupart des villes libanaises étaient prises par les Israéliens. L'Iran a accusé Israël d'enlèvement et de leur détention dans les prisons israéliennes, et a appelé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) afin de clarifier leurs allées et venues.

Samir Geagea, l'un des commandants des paramilitaires Phalanges libanaises lors des événements de 1982 et l'attaque d'Israël contre le Liban, a avoué dans son procès qu'il a livré les diplomates iraniens au régime d'Israël et qu'il ignorait depuis leur sort. Leur sort reste inconnu. Le , Hossein Dehghan, ministre iranien de la Défense, le général de brigade , a déclaré, Ahmad Motevaselian et des diplomates iraniens enlevés sont en captivité par Israël[2].

RéférencesModifier

  1. L’enlèvement des diplomates iraniens, jeudi 4 juillet 2013 à 21:25, Agence Nationale de l'Information - Ministère de l'Information la République Libanaise
  2. quatre diplomates iraniens, Tabnak,23 May 2016

Articles connexesModifier

Liens externesModifier