Elna (entreprise)

automatic

Elna International S.A.
logo de Elna (entreprise)
illustration de Elna (entreprise)

Création 1940
Inscription au registre du commerce : [1]
Dates clés 1940 : Sortie de la Elna n°1
Forme juridique Société anonyme
Action 1 450 actions à 1 000 CHF, nominatives, liées selon statuts[1]
Slogan Swiss design
Siège social Meyrin[1] (Canton de Genève)
Drapeau de Suisse Suisse
Direction Ryo Nakamura
Produits Machine à coudre
Société mère JanomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.elna.com

www.lotusbyelna.com

Elna International Corp. S.A. est un fabricant de machines à coudre suisse depuis 1940.

HistoireModifier

Les machines à coudre et presses Elna ont tout d'abord été créées par la société Tavaro S.A., fondée en 1934[2]. À l'origine, celle-ci fabriquait des montres. Après que la Suisse se soit engagée à interdire les exportations de marchandises par voie postale auprès du commandant suprême de la Wehrmacht lors de la Seconde Guerre mondiale, la société Tavaro fut obligée de faire parvenir les montres de mise à feu aux Britanniques de manière illégale. Elle reçut par la suite une distinction de la part du Royaume-Uni[3].

La première machine à coudre Elna a vu le jour en 1940 : la Elna n°1, une machine portable de couleur verte (les machines d'alors étaient toutes de couleur noire). Une seconde évolution eut lieu en 1952 lorsque l'Elna Supermatic fut introduite. Celle-ci comportait des fonctions supplémentaires telles que le point zigzag[4].

En 1964, Elna sortit une machine à coudre électronique appartenant à la série « Étoile ». En 1968 est sortie la machine à coudre compacte Lotus. Celle-ci figure aujourd'hui dans la collection design du Museum of Modern Art de New York[5]. En 1972, Elna est le fabricant officiel des Jeux olympiques de Munich[4].

C'est en 1973 que l’entreprise entama sa première diversification en lançant une presse à repasser domestique appelée Elnapress[4].

En 1985, Elna sortit la première machine à coudre à mémoire, la Elna 5000.

En 1996, la société Elna est rachetée par la société japonaise Janome mais conserve toutefois son indépendance.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

NotesModifier

SourcesModifier

RéférencesModifier

BibliographieModifier

ComplémentsModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier