Elisabeth Goldschmidt

généticienne israélienne

Elisabeth Goldschmidt (née Wechsler ; ) est une généticienne israélienne d’origine allemande, fondatrice du programme de génétique à l’université hébraïque de Jérusalem. Elle est souvent considérée comme « la mère fondatrice de la génétique en Israël »[1].

Elisabeth Goldschmidt
Elisheva Goldshmit.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Yosef Goldschmidt (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Domaine

Vie Personnelle et éducationModifier

Elisabeth Goldschmidt naît le dans une famille juive orthodoxe à Francfort en Allemagne. Elle commence ses études de médecine à l’université de Francfort en 1932, mais est obligée de fuir à Londres l’année suivante lors de l’ascension d’Adolf Hitler au pouvoir. Elle étudie alors la botanique et la zoologie, et obtient son diplôme de licence en 1936. Par la suite elle émigre à Jérusalem avec son époux, Joseph Goldschmidt. En 1942, elle termine son doctoral à l’université hébraïque de Jérusalem, travaillant sur la cytologie des Chironomidae[2],[3].

Elisabeth Goldschmidt et son époux ont un fils Eliezer E. Goldschmidt (en) et une fille Yemima Ben-Menachem. Elisabeth Goldschmidt se suicide le [1].

Carrière académiqueModifier

Juste après l’obtention de son doctorat, Goldschmidt débute en tant qu’assistant de recherche au département de zoologie de l’université hébraïque de Jérusalem.

En 1950, elle reçoit une bourse de l’Association américaine des femmes diplômées des universités qui lui permet de voyager aux États-Unis pendant un an. Elle travaille alors dans les laboratoires de Theodosius Dobzhansky et Curt Stern (en). Elle retourne à l’université hébraïque de Jérusalem en 1951 où elle poursuit ses recherches en génétique et enseigne aux étudiants en médecine.

En 1961, avec Chaim Sheba et Raphael Falk, elle organise une conférence sur la génétique des populations humaines et en 1963 elle fonde le laboratoire de Génétique (qui deviendra par la suite le département de génétique) de l’université Hébraïque de Jérusalem[2]. Elle établit avec Tirza Cohen le premier service de conseil génétique en Israël au centre médical Hadassah[4].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Nurit Kirsh, « Tragedy or success? Elisabeth Goldschmidt (1912–1970) and genetics in Israel », Endeavour, vol. 37, no 2,‎ , p. 112–120 (ISSN 0160-9327, DOI 10.1016/j.endeavour.2012.10.001, lire en ligne, consulté le 17 novembre 2019)
  2. a et b (en) « Elisabeth Goldschmidt | Jewish Women's Archive » (consulté le 17 novembre 2019)
  3. (en) « Professor Elisabeth Goldschmidt », Nature, vol. 227, no 5256,‎ , p. 422–422 (ISSN 1476-4687, DOI 10.1038/227422a0, lire en ligne, consulté le 17 novembre 2019)
  4. (en) « Goldschmidt Elisheva | The Alexander Silberman Institute of Life Science » (consulté le 17 novembre 2019)

Liens externesModifier