Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EZF.

Electric Zoo Festival
Image illustrative de l’article Electric Zoo
Electric Zoo 2011

Genre Musiques électroniques
Lieu New York
Période septembre
Scènes six (2014)
cinq (2015)
Date de création septembre 2009
Organisateurs Made Event & ID&T[1]
Structure-mère SFX
Site web (en) Site officiel

Electric Zoo est un événement annuel de musique électronique ayant lieu sur Randall's Island à New York durant le week-end du Labor Day. Il est créé en 2009 et cinq ans plus tard une édition de ce festival débute à Mexico durant le mois de mai[2].

HistoriqueModifier

La première édition a lieu en 2009[3] avec Armin Van Buuren comme principal DJ. Comme beaucoup de festivals EDM, les spectateurs viennent déguisés ou peinturlurés[4]. Jusqu'à 2010, le festival dure deux jours, puis trois par la suite. En 2011, le festival voit un tout jeune DJ suédois, Alesso faire son set juste avant Tiësto et Armin van Buuren[5]. Le festival atteint alors une centaine de sets[6].

En 2013, deux spectateurs trouvent la mort d'une overdose de drogue durant le festival. Les autorités de la ville font annuler le dernier jour de représentations[7]. Peu de temps après, l'entreprise organisatrice du festival, Made Event, se voit rachetée par SFX Entertainment[8]. L'année suivante, les mesures anti-drogue sont nettement renforcées[9],[10] avec fouilles complètes, mais trois heures pour accéder au festival[11]. Avec six scènes, dont une « Vinyl Only », et 140 sets de prévus, la programmation reste éclectique, couvrant de nombreux courants de la musique électronique et de la techno[10]. Certaines têtes d'affiche mondiales sont présentes, telles David Guetta, Skrillex, Diplo, Ummet Ozcan ou Armin Van Buuren, ce dernier revenant tous les ans[10]. Mais alors que des températures élevées sont attendues[9], le dernier jour du festival est une fois de plus annulé, cette fois-ci en raison des conditions orageuses extrêmes[12].

Malgré deux années désastreuses à l'« organisation chaotique[4] » où le festival est obligé d'annuler les dernières journées, celui-ci reste un événement majeur de la musique électronique aux États-Unis[13]. Surnommée « Electric Zoo: Transformed », l'édition 2015 se déroule sans problème, sur les trois jours prévus : la presse souligne que l'ensemble de l'organisation s'est nettement améliorée[5] ainsi que la mise en scène et les décors[6] : l'expérience d'ID&T, racheté récemment par SFX et déjà organisateur de Tomorrowland ou Sensation, est bénéfique[11]. Alesso qui clôture le dernier jour, Above & Beyond, ou The Chemical Brothers participent, entre autres, à l'édition américaine de 2015[14]. L'édition de septembre de l'année suivante, nommée « Electric Zoo : Wild Island », se compose d'une centaine de disc-jockeys répartis sur de multiples scènes dont celle de Ants, équipe émanant de l'Ushuaïa Ibiza[15]. The Chainsmokers, Tiësto ou Hardwell sont à l'affiche[15].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Ryan Middleton, « Electric Zoo Partners With ID&T For 2015 'Transformation'; Pre-sale Tickets Announced », sur musictimes.com, (consulté le 22 février 2016)
  2. (en) Andrew Spada, « Electric Zoo makes the move to Mexico, May 3rd and 4th », sur dancingastronaut.com,
  3. (en) K.W., « Electro En Masse, Arrives in New York: Electric Zoo 2009 », sur huffingtonpost.com, (consulté le 23 février 2016)
  4. a et b (en) Hardeep Phull, « Revamped Electric Zoo offers an experience away from drugs », New York Post, (consulté le 8 février 2016)
  5. a et b (en) « What Curse?: Electric Zoo closes out unforgettable 2015, turns Sunday into grand finale », sur dancingastronaut.com, (consulté le 23 février 2016)
  6. a et b (en) J.P., « Electric Zoo, a Menagerie Designed for Dancing », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le 8 février 2016)
  7. (en) James C. Mckinley Jr, « Overdoses of 'Molly' Led to Electric Zoo Deaths », The New York Times, (consulté le 22 février 2016)
  8. (en) Ryan Book, « SFX Entertainment buys Made Event, producer of New York City's Electric Zoo Festival », sur musictimes.com, (consulté le 7 février 2016)
  9. a et b (en) Yoni Bashan, « Electric Zoo to Clamp Down on Drugs This Year », sur online.wsj.com, Wall Street Journal, (consulté le 22 février 2016)
  10. a b et c (en) « A Bit of Caution Beneath the Thump », The New York Times, (consulté le 22 février 2016)
  11. a et b (en) Megan Buerger, « Can Electric Zoo Bounce Back After Tragedy? », sur Billboard, (consulté le 22 février 2016)
  12. (en) Daniel Kreps, « Electric Zoo Festival Canceled Due to Severe Weather », Rolling Stone, (consulté le 22 février 2016)
  13. (en) Jesse Lawrence, « Three Day Electric Zoo Passes Now Listed 43% Below Face Value On Secondary Market », sur forbes.com, Forbes, (consulté le 23 février 2016)
  14. (en) Megan Buerger, « Exclusive: Chemical Brothers, Alesso, Above & Beyond to Headline 2015 Electric Zoo », sur Billboard, (consulté le 22 février 2016)
  15. a et b DJMag 2016, Electric Zoo, p. 50.

SourceModifier

  • « Le guide des festivals », DJ Mag, vol. Hors série Été 2016, no 2 H,‎ (ISSN 2271-006X)