Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Express.
Ekspress АМ8

Ekspress (en russe : Экспресс, Express) est une série de satellites de télécommunications géostationnaires appartenant à l'entreprise publique russe Russian Satellite Communications Company (en). Le premier de ces satellite a été lancé le 13 octobre 1994. Les satellites sont produits par la société ISS Reshetnev (anciennement NPO PM).

Sommaire

HistoriqueModifier

La série de satellites de télécommunications Ekspress (indice GRAU 11F639) a été développé par la société NPO PM en remplacement de l'ancienne série Gorizont. Le premier satellite de la série, Ekspress 1, a été lancé en 1994. Il avait une masse de 2,5 tonnes, 17 canaux et une durée de vie opérationnelle de 5 à 7 ans.

À partir du milieu des années 90, NPO PM a commencé à déployer des efforts considérables pour combler le fossé technologique existant entre les satellites de télécommunication russes et occidentaux[1]. La coopération avec la société française Alcatel (devenue Thales Alenia Space) a été lancée en 1995[2]. Le premier satellite d'une nouvelle série, Ekspress A-1, disposait de 12 répéteurs construits par Alcatel. Il a été perdu lors de son lancement en 1999, mais son remplaçant, Ekspress A-2, a été lancé avec succès en mars 2000.

La version Ekspress AM, lancée pour la première fois en 2003, constitue une amélioration majeure. Elle a une durée de vie opérationnelle de 12 à 15 ans et peut transmettre 38 chaînes, notamment la télévision numérique, la radio, le haut débit et Internet[3]. Le lancement d'Ekspress AM-3 en juin 2005 a parachevé la modernisation du réseau de satellites de télécommunication de la Russie[4].

Les autres versions comprennent Ekspress 2000, d'une masse de 3,2 tonnes. Il possède jusqu'à 60 répéteurs, une puissance de 25 kW et une durée de vie de 15 ans. Les satellites utilisant cette plate-forme sont les séries Ekspress AT, Ekspress AM30 et AM40. Ekspress 1000 est plus petit que la version 2000 : de 700 à 1400 kg, 10 à 12 répéteurs, 2 kW de puissance et une durée de vie de 15 ans. Les satellites basés sur Ekspress 1000 sont appelés Ekspress AK ou dans sa version de navigation GLONASS K[1].

De 1999 à 2005, ISS Reshetnev a construit neuf satellites Ekspress-A et Ekspress-AM[5].

Le 28 août 2008, Ekspress-AM1 est passé au standard de transmission DVB-S2 et est devenu le premier satellite DVB-S2 dans les pays de la Communauté des États indépendants[6].

Le satellite Ekspress-AM4 a été lancé le 17 août 2011, mais une anomalie de sa fusée Proton-M/Briz-M l'a laissé sur une orbite inutilisable[7],[8]. Le satellite a été désorbité intentionnellement le 26 mars 2012[9],[10] malgré les propositions de placer le satellite sur une orbite à inclinaison plus élevée afin de couvrir l'Antarctique[11]. Le satellite Ekspress-MD2 a été perdu lors d'une panne similaire en août 2012, alors que l'étage Briz-M est tombé en panne au début de son troisième allumage.

Le 29 mars 2006, AM11 a été frappé par un objet inconnu qui l'a rendu inutilisable. Cependant, les ingénieurs ont eu suffisamment de temps en contact avec le satellite pour l'éjecter sur une orbite d'attente hors GEO[12].

Ekspress AM4R a été lancé le 16 mai 2014 par un lanceur russe Proton M. Le lanceur a explosé 540 secondes après le décollage, peu de temps avant l'extinction du moteur du troisième étage[13].

Ekspress AM8 a été lancé avec succès le 14 septembre 2015[14]. Il utilise la plate-forme Ekspress-1000NTB.

Historique des lancementsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Brian Harvey, The Rebirth of the Russian Space Program: 50 Years After Sputnik, New Frontiers, Springer, (ISBN 978-0-387-71354-0, lire en ligne), p. 277
  2. « Thales Alenia Space And NPO-PM To Finalize An Industrial Cooperation Agreement », Space Mart, (consulté le 19 mai 2009)
  3. Brian Harvey, The Rebirth of the Russian Space Program: 50 Years After Sputnik, New Frontiers, Springer, (ISBN 978-0-387-71354-0, lire en ligne), p. 86
  4. Anatoly Zak, « Express communications spacecraft », Russianspaceweb.com (consulté le 21 juin 2009)
  5. « Achievements in space activity », NPO PM
  6. « Сетьтелеком перевел действующую сеть на стандарт DVB-S2 »,‎ (consulté le 28 août 2008)
  7. « Russia loses contact with new satellite » [archive du ], RIA Novosti, (consulté le 19 août 2011)
  8. Second Life for Failed Russian Satellite? « https://web.archive.org/web/20120326215715/http://news.sciencemag.org/scienceinsider/2012/03/second-life-for-failed-russian-s.html?ref=ra »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), (23 March 2012)
  9. (en) « Satellite to burn in atmosphere above Pacific », RT,‎ (lire en ligne)
  10. (en) « Russia Intentionally Crashes Failed Express AM4 Satellite », satellitetoday.com,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Carolyn Gramling, « Second Life for Failed Russian Satellite? », Science Insider,‎ (lire en ligne[archive du ])
  12. "Notification for Express-AM11 satellite users in connection with the spacecraft failure." Russian Satellite Communications Company, 19 April 2006.
  13. Another Disaster for Russia’s Space Workhorse, Popular Mechanics, 16 May 2014, accessed 16 May 2014.
  14. Proton rocket takes off with Express AM8 communications bird, Spaceflight Now, 14 September 2015, accessed 6 March 2016

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

  • Gorisont Famille de satellites précédente

Liens externesModifier