Ouvrir le menu principal
Eiichi Kudō
Naissance
Tomakomai (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonaise
Décès (à 71 ans)
Kyoto (Japon)
Profession Réalisateur
Films notables Les Treize Tueurs
Le Grand Attentat
Les Onze Guerriers du devoir

Eiichi Kudō (工藤 栄一, Kudō Eiichi?) est un réalisateur japonais né à Tomakomai (Hokkaidō) le et mort le à Kyoto d'une hémorragie cérébrale.

BiographieModifier

Eiichi Kudō fait ses études à l'université Keiō. Avant de commencer dans le cinéma, il est gestionnaire pour le monde du théâtre. L'économie japonaise d'après guerre étant mauvaise, il doit travailler pour entretenir sa famille. En 1952, Kinji Fukasaku, qu'il connaît, le fait entrer dans les Studios Toei[1]. Alors qu'il n'a pas de désirs de créer des films de samouraï (Jidai-geki), un de ses superviseurs l'oblige à aller aux studios Toei de Kyoto et de travailler dans ce domaine. Après quelques films en production, il est promu assistant-réalisateur et travaille avec une dizaine de réalisateurs en rotation, uniquement pour les films de samouraïs. Par la suite, il commence sa carrière de réalisateur.

Eiichi Kudō a réalisé près de cinquante films entre 1959 et 1998[2].

Filmographie sélectiveModifier

RéalisateurModifier

  • 1959 : Fukaku hichō (富嶽秘帖?)
  • 1960 : Jirochō kesshōki: Akiba no taiketsu (次郎長血笑記 秋葉の対決?)
  • 1960 : Jirochō kesshōki: Nagurikomi dōchū (次郎長血笑記 殴り込み道中?)
  • 1960 : Hebigami maden (蛇神魔殿?)
  • 1960 : Jirochō kesshōki: Fujimitōge no taiketsu (次郎長血笑記 富士見峠の対決?)
  • 1960 : Jirochō kesshōki: Nagurikomi kōjinyama (次郎長血笑記 殴り込み荒神山?)
  • 1961 : Hakkōryū kitai (八荒流騎隊?)
  • 1961 : Maboroshi toro no onna (まぼろし燈籠の女?)
  • 1961 : Nanban Zame (The Foreign Shark)
  • 1961 : Lady Yakuza, Flower of great Edo (花のお江戸のやくざ姫, Hana no Edo no yakuza hime?)
  • 1962 : Chimoji yashiki (血文字屋敷?)
  • 1963 : Hengen murasaki zukin (変幻紫頭巾?)
  • 1963 : Castle of Owls (忍者秘帖・梟の城, Ninja hichō fukuro no shiro?)
  • 1963 : Les Treize Tueurs (十三人の刺客, Jūsan-nin no shikaku?)
  • 1964 : Le Grand Attentat (大殺陣, Dai satsujin?)
  • 1966 : Nyohan hakai (女犯破戒?)
  • 1967 : Les Onze Guerriers du devoir (十一人の侍, Ju-ichinin no samurai?)
  • 1967 : Nihon ānkokushi: Chii no koso (日本暗黒史 血の抗争?)
  • 1968 : Industrial Spy (産業スパイ, Sangyo supai?)
  • 1968 : Japan's Underworld History - Blood Feud (日本暗黒史 情無用, Nippon ānkokushi: nasake muyō?)
  • 1969 : Five Bounty Hunters (五人の賞金稼ぎ, Gonin no shokin kasegi?)
  • 1973 : Yakuza versus G-men (やくざ対Gメン, Yakuza tai G-men?)
  • 1974 : The Viper Brothers - up on Thirty Charges (まむしの兄弟・二人合わせて30犯, Mamushi no kyōdai: futari awasete sanjuppan?)
  • 1979 : Aftermath of battles without honor and humanity (その後の仁義なき戦い, Sono go no jingi naki tatakai?)
  • 1980 : Shadow Warrior - Hattori Hanzo (影の軍団 服部半蔵, Kage no gundan - Hattori Hanzo?)
  • 1981 : Yokohama BJ būrusu (ヨコハマBJブルース?)
  • 1982 : Beast Detective (野獣刑事(デカ), Yaju-deka?)
  • 1983 : Nogare no machi (逃がれの街?)
  • 1984 : Assassination orders (Ansatsu shirei)
  • 1986 : Sure Death 3 (必殺! III 裏か表か, Hissatsu 3 - Ura ka omote ka?)
  • 1988 : Takasebune (高瀬舟?)
  • 1991 : Nakibokuro (泣きぼくろ?)
  • 1992 : Passion's Red and Black (赤と黒の熱情, Aka to kuro no netsujō?)
  • 1993 : Ringu ringu ringu: Namida no chanpion beruto (リング・リング・リング/涙のチャンピオンベルト?)
  • 1998 : Un yakuza contre la meute (安藤組外伝 群狼の系譜, Andō-gumi gaiden: Gunrō no keifu?)

ActeurModifier

RéférencesModifier

  1. Outlaw Masters of Japanese Film par Chris Desjardins
  2. (ja) « Filmographie », sur JMDb (consulté le 31 août 2019)

Liens externesModifier