Effet diligence

L'effet diligence est une notion fondamentale pour l'histoire des techniques et des technologies, définie par Jacques Perriault.

Wagon en forme de diligence: exemple d'adaptation d'une nouvelle technologie

Cette notion se définit ainsi:

Une invention technique met un certain temps à s’acclimater pour devenir une innovation, au sens de Bertrand Gille, c’est-à-dire à être socialement acceptée. Pendant cette période d’acclimatation, des protocoles anciens sont appliqués aux techniques nouvelles. Les premiers wagons avaient la forme des diligences [1].

Les exemples de cet effet diligence sont légion sur Internet : dans le domaine de l'apprentissage en ligne (e-learning), des manuels scolaires sont débités en tranches pour être mis sur Internet[2]. Dans les sites Internet des musées, on trouve notamment les visites virtuelles du musée, qui permettent de naviguer dans les salles du musée à partir d’une photographie, d’un plan ou d'une image vidéo, essayant de transposer une visite dans le musée de brique et de ciment.

Notes et référencesModifier

  1. Jacques Perriault, « Effet diligence, effet serendip et autres défis pour les sciences de l’information », Colloque international, Les pratiques collectives distribuées sur Internet, Paris, CNRS, ENST, UIUC, UCSD,‎ 19-20 septembre 2000
  2. Jacques Perriault, L’accès au savoir en ligne, Paris, Odile Jacob,

Liens externesModifier