Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Milgrom.
Edwin Milgom
Naissance (82 ans)
Lwow (Pologne)
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Médecine, endocrinologie
Institutions INSERM
Renommé pour Travaux en biologie de la reproduction

Edwin Milgrom, né le à Lwow en Pologne, est docteur en médecine et docteur ès sciences. Il a été directeur d'unité de recherche à l'INSERM, professeur de biochimie à l'université Paris XI, et chef du « service d'hormonologie » de l'hôpital Bicêtre. Il est membre de l'Académie de médecine depuis 2008.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études secondaires au lycée Carnot à Paris et des études de médecine à la Faculté de Paris, Edwin Milgrom devient interne des hôpitaux de Paris en 1960 en endocrinologie et médecine interne. Parallèlement il poursuit des études de sciences et une activité de recherche dans le laboratoire d'Étienne-Émile Baulieu aboutissant à une thèse de doctorat d’État en 1972. Il est nommé en 1972 professeur agrégé de biochimie à la Faculté de médecine Paris-Sud et effectuera toute sa carrière médicale et scientifique au CHU du Kremlin-Bicêtre, devenant professeur titulaire et chef de service hospitalier. En 1974, Edwin Milgrom devient directeur de l'unité 135 de l'Inserm de l'UFR de médecine Paris-Sud au Kremlin-Bicêtre jusqu'en 2002 et chef du service d'hormonologie et de Biologie cellulaire du CHU du Kremlin-Bicêtre.

Le , il est élu membre titulaire de l'Académie nationale de médecine[1] où il a notamment participé avec Philippe Bouchard et Jean-Pierre Olié à la rédaction du rapport « La prévention médicale de la récidive chez les délinquants sexuels[2] » présenté le [3],[4],[5].

Par ailleurs, Edwin Milgrom et son épouse Monique Berger-Milgrom sont depuis 1979 de grands collectionneurs de peinture française des XVIIe et XVIIIe siècles dont la collection a été exposée, sous la direction de Pierre Rosenberg dans l'exposition intitulée Parcours d’un collectionneur : l’Histoire, la fable et le portrait, dans divers musées français (aux musée de l'Île-de-France à Sceaux, musée des Beaux-Arts d'Arras, musée Bonnat de Bayonne[6]) de 2007 à 2009[7],[8]. Il a fait donation de quelques œuvres aux musées, dont Le Portrait de la comtesse de Brionne (1697) de François de Troy au musée de Sceaux, ville où il réside[9].

Apports scientifiquesModifier

Edwin Milgrom est un spécialiste des mécanismes d'action des hormones sexuelles et hormones stéroïdes dans le cadre de la biologie de la reproduction. Ses principaux apports scientifiques ont été :

Prix et distinctionsModifier

OuvragesModifier

  • Hormones, santé publique et environnement, Edwin Milgrom et Étienne-Émile Baulieu, éditions EDP sciences (2008) (ISBN 2868838952).
  • Parcours d'un collectionneur. L'histoire, la fable et le portrait, Pierre Rosenberg et collectif, éditions Musée de l'Île-de-France, 2008 (ISBN 9782901437222).
  • Pourquoi la recherche française en mathématiques est excellente et la recherche biologique et médicale seulement honorable, Point de vue dans Le Monde du 10 septembre 2010[22] republié dans Les Échos du 4 janvier 2011.

Notes et référencesModifier

  1. Notice d'Edwin Milgrom sur le site officiel de l'Académie de médecine
  2. La prévention médicale de la récidive chez les délinquants sexuels par Edwin Milgrom, Philippe Bouchard et Jean-Pierre Olié. Intégralité du rapport sur le site de l'Académie nationale de médecine.
  3. Criminels sexuels: la médecine impuissante par Jean-Yves Nau dans Slate édition française du 28 juin 2010.
  4. Délinquance sexuelle : les limites de la médecine dans Le Figaro du 26 juin 2010.
  5. Violences sexuelles : les effets limités des traitements médicaux dans Le Point du 9 septembre 2010.
  6. (en) A collector’s itinerary. History, fables and portraits dans La Tribune de l'art en 2008
  7. Au bonheur de la peinture française dans Connaissance des arts du 27 novembre 2007
  8. Pour l’amour de la peinture dans Le Journal des Arts, n° 266 du 5 octobre 2007
  9. La comtesse entre au musée sur le site www.vallee-culture.fr le 16 février 2009
  10. (en) Cloning and sequence analysis of rabbit progesterone-receptor complementary DNA, Loosfelt H, Atger M, Misrahi M, Guiochon-Mantel A, Meriel C, Logeat F, Benarous R, Milgrom E, PNAS 1986 Dec;83(23):9045-9.
  11. (en) Complete amino acid sequence of the human progesterone receptor deduced from cloned cDNA, Misrahi M, Atger M, d'Auriol L, Loosfelt H, Meriel C, Fridlansky F, Guiochon-Mantel A, Galibert F, Milgrom E, Biochem Biophys Res Commun 1987 Mar 13;143(2):740-8.
  12. Localization of the human progesterone receptor gene to chromosome 11q22-q23, Rousseau-Merck MF, Misrahi M, Loosfelt H, Milgrom E, Berger R, Hum Genet., 1987 Nov;77(3):280-2.
  13. (en) Receptors bound to antiprogestin from abortive complexes with hormone responsive elements, Guiochon-Mantel A, Loosfelt H, Ragot T, Bailly A, Atger M, Misrahi M, Perricaudet M, Milgrom E, Nature, 1988 Dec 15;336(6200):695-8.
  14. (en) Mechanisms of nuclear localization of the progesterone receptor: evidence for interaction between monomers, Guiochon-Mantel A, Loosfelt H, Lescop P, Sar S, Atger M, Perrot-Applanat M, Milgrom E, Cell, 1989 Jun 30;57(7):1147-54.
  15. Nucleocytoplasmic shuttling of the progesterone receptor, Guiochon-Mantel A, Lescop P, Christin-Maitre S, Loosfelt H, Perrot-Applanat M, Milgrom E, EMBO Journal, 1991 Dec;10(12):3851-9.
  16. (en) Cloning and sequencing of porcine LH-hCG receptor cDNA: variants lacking transmembrane domain, Loosfelt H, Misrahi M, Atger M, Salesse R, Vu Hai-Luu Thi MT, Jolivet A, Guiochon-Mantel A, Sar S, Jallal B, Garnier J, et al., Science, 1989 Aug 4;245(4917):525-8.
  17. (en) Cloning, sequencing and expression of human TSH receptor, Misrahi M, Loosfelt H, Atger M, Sar S, Guiochon-Mantel A, Milgrom E, Biochem Biophys Res Commun 1990 Jan 15;166(1):394-403.
  18. (en) Hypogonadotropic hypogonadism due to loss of function of the KiSS1-derived peptide receptor GPR54, de Roux N, Genin E, Carel JC, Matsuda F, Chaussain JL, Milgrom E PNAS, Sep 16;100(19):10972-6
  19. (en) A family with hypogonadotropic hypogonadism and mutations in the gonadotropin-releasing hormone receptor, de Roux N, Young J, Misrahi M, Genet R, Chanson P, Schaison G, Milgrom E, NEJM, 1997 Nov 27;337(22):1597-602.
  20. Allianz s’engage depuis 30 ans dans la recherche médicale
  21. Nomination ou promotion dans l'Ordre des Arts et des Lettres promotion de juillet 2009 du Ministère de la Culture
  22. Pourquoi la recherche française en mathématiques est excellente et la recherche biologique et médicale seulement honorable dans Le Monde du 10 septembre 2010.