Ouvrir le menu principal

Edward Penfield

illustrateur américain
Edward Penfield
Edward Penfield.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
BeaconVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Edward Penfield (1866-1925) est un dessinateur américain, un illustrateur et graphiste considéré comme étant le père de l'affiche américaine. La Society of Illustrators (en) le place parmi les plus importants graphistes américains du XXe siècle.

Sommaire

BiographieModifier

Edward est né le 2 juin 1866 à Brooklyn[1], ses parents sont Ellen Lock Moore et Josiah B. Penfield. Il devient étudiant à l'Art Students League of New York. Il suit les cours de George de Forest Brush (en) (1855-1941), peintre réputé pour ses grandes compositions romantiques représentant des scènes amérindiennes.

Edward Penfield décroche d'abord un contrat pour le Harper's Weekly pour lequel il produit des caricatures ; plus tard il est nommé directeur artistique du périodique. L'éditeur Harper lui commande à partir de 1893 une série d'affiches mensuelles pour promouvoir le Harper's Magazine[2], support où il exprime un style très singulier, composant des scènes sans fioritures à partir de figures détourées de noir. En 1896, il publie sans doute son premier album, Posters in Miniature (New York, Russel & Sons) dans la préface duquel il en appelle à un peu plus de frivolité et de légèreté dans le graphisme.

Avant la guerre, il entreprend une série de voyages en Europe d'où il rapporte de nombreux dessins. En 1907, il publie un album, Holland Sketches, chez Scribner's, puis en 1911, un album sur l'Espagne.

Penfield a vécu une grand partie de sa vie à New Rochelle (État de New York), une ville qui à cette époque regroupe une colonie de créateurs et d'acteurs. Cette communauté devient le vivier d'un certain nombre d'illustrateurs importants. En 1912, Penfield participe à la fondation de la New Rochelle Art Association (en)[3].

Il meurt le 8 février 1925 à New York[1].

Le style PenfieldModifier

On peut rattacher Penfield à l'Art nouveau : en effet, il a produit un travail graphique aux États-Unis équivalent aux productions d'artistes européens comme Mucha, Steinlen ou Toulouse-Lautrec, qui ont inventé l'art de l'affiche à la fin du XIXe siècle.

S'étant inspiré à l'origine de sarcophages égyptiens conservés au Metropolitan Museum of Art, cet artiste est aujourd'hui réputé pour ses affiches qui obéissent à une technique très efficace en termes de visibilité. Elles présentent la particularité de figurer un large motif, net et clair, qui peut être vu à bonne distance. Il a recours à des formes simples et à une palette limitée de couleurs disposées en aplats aux cernes bien marqués, qu'il agence en fonction des techniques de reproduction en vigueur à cette époque (lithographie, zincographie). Les affiches de la période 1893-1899 constituent de véritables petits tableaux qui mettent en scène la société chic et sportive de l'East Coast, non sans humour[4],[5].

Choix d'affichesModifier

Cette suite d'affiches destinées à promouvoir le Harper's Magazine permet de voir l'évolution du style[6] de Penfield entre 1894 et 1899 :

Autres travauxModifier

  • Aetna Dynamite, 1895
  • Orient Cycles, affiche, 1895
  • Ride a Stearns and Be Content, affiche, 1896
  • Poster Calendar, calendrier, 1897
  • Golf Calendar, 1899
  • The Northampton Cycles, affiche, 1900
  • Stencil Calendar, 1904
  • Automobile Calendar, 1906-1907

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en)« Subjects of Biographies », in Dictionary of American Biography. Comprehensive Index, New York, Charles Scribner's Sons, 1990.
  2. A. Weill (1984), p. 73.
  3. (en) Eugene Clute, et. al., Progressive Architecture, Reinhold Publishing Corporation, 1922, volume III, p. 35en ligne.
  4. A. Weill (1984), op. cit., p. 74.
  5. Walt Reed (1979), op. cit., p. 114.
  6. Pour comparaison, l'affiche du numéro de Noël 1897 fut confiée à Eugène Grasset, in A. Weill, L'Affiche dans le monde, 1984, p. 73.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :