Edward N. Zalta

philosophe et enseignant universitaire américain

Edward N. Zalta (né en 1952) est chercheur au Centre pour l'étude du langage et de l'information (en) de l'université Stanford. Il obtient son Ph.D. en philosophie de l'université du Massachusetts à Amherst en 1980[1]. Il a enseigné à l'université Stanford, l'université Rice, l'université de Salzbourg et l'université d'Auckland. Zalta est également le principal éditeur de la Stanford Encyclopedia of Philosophy[2].

RecherchesModifier

La position philosophique la plus notable de Zalta est issue de la position d'Alexius Meinong et d'Ernst Mally[3] qui ont suggéré qu'il y a beaucoup d'objets inexistants. Selon Zalta, certains objets (tels que les objets concrets ordinaires autour de nous, comme tables et chaises) « illustrent » des propriétés, tandis que d'autres (des objets abstraits comme les nombres et ce que d'autres appelleraient des « objets inexistants » comme le carré rond et la montagne entièrement en or) les « codent » simplement[4]. Alors que les objets qui illustrent les propriétés sont découverts par des moyens empiriques traditionnels, un simple ensemble d'axiomes nous permet de connaître les objets qui codent les propriétés[5]. Pour chaque ensemble de propriétés, il existe précisément un objet qui code exactement cet ensemble de propriétés et aucun autre[6]. Cela rend possible une ontologie formalisée.

Champs de rechercheModifier

Notes et référencesModifier

  1. Edward N. Zalta, Abstract Objects, xii
  2. « Stanford Encyclopedia of Philosophy » (consulté le )
  3. Edward N. Zalta, Abstract Objects, xi.
  4. Edward N. Zalta, Abstract Objects, p. 33.
  5. Edward N. Zalta, Abstract Objects, p. 36.
  6. Edward N. Zalta, Abstract Objects, p. 35.

Source de la traductionModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier