Edward Howard (9e duc de Norfolk)

aristocrate anglais

Edward Howard, 9e duc de Norfolk ( - ), Comte-maréchal était un pair et un politicien britannique.

Edward Howard
Titres de noblesse
Duc de Norfolk
Comte d'Arundel
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Famille
Père
Thomas Howard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Mary Elizabeth Savile (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjointe
Mary Howard, Duchess of Norfolk (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Coat of Arms of the Duke of Norfolk, the Earl Marshal.svg
blason

BiographieModifier

Il était le 2e fils de Lord Thomas Howard et Mary Elizabeth Savile. Il est devenu duc de Norfolk en 1732, après la mort de son frère, Thomas Howard (8e duc de Norfolk).

Le 26 novembre 1727, il épousa Mary Blount (en) (avant 1712-17 mai 1773), fille d'Edward Blount (décédé en 1726) de Blagdon dans la paroisse de Paignton, dans le Devon, et de son épouse Anne Guise, fille de Sir John Guise, 2e baronnet (environ 1654-1695) d'Elmore dans le Gloucestershire. Le mariage Blount-Guise a été commémoré par le trèfle héraldique placé au-dessus de la cheminée du grand hall du manoir de Blagdon. Cela montre les initiales "EB" [1] et affiche les bras de Blount ( Barry nebuly de six ou et de sable ) empalant de gueules, sept masques vair 3,3,1 (Guise) au-dessus d'un rouleau gravé avec une devise latine Lux Tua Via Mea ("Ta lumière est mon chemin") avec la date "1708". James Cook nomma l'Île Norfolk en l'honneur de la duchesse de Norfolk en 1774, bien qu'il ne sût pas à l'époque qu'elle était déjà morte. Howard n'avait aucune descendance de Mary Blount.

Il mourut le 20 septembre 1777, sans héritier masculin, et plusieurs de ses titres (le duché de Norfolk, les comtés de Norfolk, Arundel et Surrey et la baronnie de Maltravers) passèrent à son parent Charles Howard (10e duc de Norfolk). Le comté de Norwich et la baronnie de Howard de Castle Rising, créés pour son grand-père, le 6e duc de Norfolk, s'éteignent. Enfin, trois vieilles baronnies anglaises sont tombées en suspens parmi les filles de son frère cadet.

RéférencesModifier

  1. Pevsner, Nikolaus & Cherry, Bridget, Les bâtiments de l'Angleterre: Devon, Londres, 2004, p. 844