Ouvrir le menu principal
Edmour Carré
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité

Edmour Carré, né à Saint-Siméon au Québec le et mort le [1], est un gardien de phare et un mémorialiste québécois. Il fut l'un des derniers gardiens de phares du Saint-Laurent.

BiographieModifier

 
Phare du Cap-au-Saumon

Né dans le hameau de Port-au-Persil d'un père gardien de phare, Edmour Carré s'est destiné à ce métier dès l'âge de 17 ans. Il a passé de nombreuses années à garder les phares de Cap-de-la-Table et de Pointe-Carleton sur l'île d'Anticosti, puis celui de Cap-au-Saumon, près de Saint-Siméon[2]. Il est l'un des derniers gardiens de phare à avoir exercé sa profession en famille[3].

À partir de 1972, il travailla comme technicien à l'automatisation des phares de l'est du Canada[2].

HonneursModifier

En 2011, M. Carré reçoit le Prix du patrimoine de Charlevoix dans la catégorie «Porteur de traditions», soulignant sa contribution à la préservation du patrimoine de Charlevoix[4]. Ce prix lui vaut d'être l'objet d'une exposition à Baie-Saint-Paul (2011)[5], puis au Musée de Charlevoix de La Malbaie (2011-2012)[3].

Il est un des personnages principaux du documentaire Les derniers gardiens, de Dominic Lavoie[6].

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier