Dystonie myoclonique

Dystonie myoclonique
Référence MIM 159900
Transmission Dominante
Chromosome 7q21
Gène SGCE (en)
Empreinte parentale Probable
Mutation Ponctuelle
Nombre d'allèles pathologiques 30 environ
Porteur sain Sans objet
Pénétrance Incomplète
Maladie génétiquement liée Aucune
Diagnostic prénatal Possible
Liste des maladies génétiques à gène identifié

La dystonie myoclonique est une maladie génétique associant des contractions musculaires brèves et rapides (myoclonie) entraînant des mouvements anormaux et/ou mouvements de torsion aboutissant à des anomalies posturales (dystonie).

L'âge de début de la maladie est l'enfance tardive ou l'adolescence mais peut commencer entre 6 mois de vie et 38 ans.
Les mouvements anormaux impliquent le cou, le tronc et les membres supérieurs. Les membres inférieurs sont rarement impliqués. La moitié des patients se plaignent de crampes de l'écrivain ou de torticolis.

Les troubles principaux sont en fait des troubles psychiatriques à type de dépression, anxiété, troubles obsessionnels compulsifs et des attaques de panique.

La plupart des troubles disparaissent lors d'ingestion d'alcool. La maladie est compatible avec une vie normale et la durée de vie n'est pas réduite.

SourcesModifier

  • (en) Deborah Raymond, Laurie Ozelius, Myoclonus-Dystonia In GeneTests: Medical Genetics Information Resource (database online). Copyright, University of Washington, Seattle. 1993-2005 [1]